Accueil Actualités CNG de lutte: Après 26 ans, l’invincible Alioune Sarr tombe !

CNG de lutte: Après 26 ans, l’invincible Alioune Sarr tombe !

C’est en 1994 qu’Alioune Sarr fut porté à la tête du Comité National de Gestion de la Lutte (CNG). Pendant 26 bonnes années, il a dirigé de mains de maître cette structure. Une longue longévité qui sera très difficile d’égaler car la prochaine équipe sera installée pour un mandat de 2 ans

Un nouveau chapitre est ouvert pour la lutte

Le ministre des sports Matar BA a rendu publique la liste des membres de la nouvelle équipe devant mener le Comité national de lutte. Aprés 26 années à la tete de cette instance qui gére la lutte au Sénégal, Alioune Sarr quitte son poste de président et est remplacé par Ibrahima Sene plus connu sous le nom de Bira Sene. Il a été nommé ce jeudi par le ministre des sports Matar Ba, lors d’une cérémonie organisée dans ses locaux. Après plusieurs jours de consultations, le ministres en charge des sports a porté son choix sur le président du comité régional de gestion de Kaolack. La nouvelle équipe sera installée la semaine prochaine pour un mandat de 2 ans.

Ibrahima Sène, un choix bien muri

« Le Choix des membres de ce comité n’est pas fortuit, c’est le résultat de longues et précieuses concertations avec tous les acteurs et tous les segments de la lutte à travers une approche d’écoute, d’ouverture et d’unité. Chacun et chacune y sont allés avec sincérité et générosité et les propositions formulées sont d’une richesse inégalée » a déclaré Matar Ba dans son allocution lors de la cérémonie intronisant la nouvelle équipe qui sera installée la semaine prochaine.

Voici la nouvelle feuille de route du CNG

– la mise en place d’une Fédération Nationale de Lutte

– l’amélioration du statut du lutteur, du manager et du promoteur

– la formalisation des écuries en associations

– la décentralisation des programmes de lutte et leur adaptation au contexte et aux réalités locales

– l’organisation, de façon périodique, d’un Festival National de lutte en étroite concertation avec les Ministères chargé de la Culture et du Tourisme.

– l’entrée de la lutte aux jeux olympiques

– la reconversion professionnelle des pratiquants par la mobilisation des potentialités économiques et sociales

– le développement, en relation avec les collectivités territoriales, de la dimension culturelle de la lutte et son inscription dans le projet de territorialisation des politiques publiques

– la prise de mesures nécessaires pour une participation, sous une forme ou sous une autre, de la lutte sénégalaise à l’animation des prochains Jeux olympiques de la Jeunesse de « Dakar 2026 »

– l’appui à l’organisation de programmes, de façon régulière, en relation avec les promoteurs et les annonceurs

– enfin, l’inscription définitive de la lutte, produit sportif, culturel et touristique dans le projet de faire du Sénégal une société émergente à l’horizon 2035.

A.K.C – Senegal7

4 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici