Accueil Actualités Communication gouvernementale : Quand la presse sert de propagande à l’Etat

Communication gouvernementale : Quand la presse sert de propagande à l’Etat

C’est une première au Sénégal. Le Gouvernement a décidé de communiquer tous les deux semaines pour mettre l’opinion au courant des faits et gestes des ministres.

Cependant, ce qui cloche dans cette initiative, c’est le fait que la presse va serve de caisse de résonnance au Gouvernement en place.

Caisse de résonnance

Désormais, la presse Sénégalaise est à la disposition exclusive du Gouvernement de Macky Sall. Car, l’initiative prise par le chef de l’Etat, d’entrer en contact permanent avec le peuple par le biais de la presse nationale, avec pas moins de huit ministres face aux différents organes de la place, chaque deux semaines est sans nul doute une opération se séduction à outrance.

Et, la presse au regard de la première séance de ce face à face, semble tomber dans le piège. Car, tout ce que les ministres de Macky Sall ont déclaré est pris comme la parole d’évangile. C’est-à-dire, des propos indiscutable, vérité absolue.

Or, l’un des principaux rôles de la presse est de procéder à des investigations en pareille circonstance quand les tenants du pouvoir avancent des chiffres et des propos sur leurs faits et gestes.

Et d’ailleurs, la presse, notamment celle dite indépendance, ne serait être une caisse de résonnance d’un Gouvernement. Si tel est le cas, elle aurait failli à sa ligne directrice, celle d’informer juste et vrai. Car, comme il est connu de tous,  l’Etat ne gère que ses propres intérêts quitte à manipuler l’opinion.

C’est un précédent dangereux que la presse soit exclusivement à la disposition du pouvoir en place, sans pour autant vérifier la véracité des chiffres et autres propos mis à leur disposition.

Car, dans cet exercice, le pouvoir ne cherche qu’à rectifier le tir, redonner une autre marque de fabrique à sa communication qui a été les plus catastrophiques avec les gouvernements précédents. Si la presse censée donner la bonne information a fonctionné lors de la première séance de séduction du Gouvernement comme une véritable caisse de résonance, il n’est pas trop tard de rectifier le tir.

Pape Alassane Mboup-Senegal7


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

huit − trois =