Accueil Actualités Communiqué de presse: L’Anamis répond à Idrissa Seck

Communiqué de presse: L’Anamis répond à Idrissa Seck

La logique est l’art de bien conduire sa raison dans la connaissance des choses, tant pour s’instruire que pour en instruire les autres. Et que le propre de la sagesse est d’atteindre un résultat maximal en mettant un minimum de moyen en oeuvre, d’apprécier de façon réaliste la situation la plus dramatique et de trouver le meilleur dénouement à une situation apparemment sans issue tout en gardant son sang froid et la maitrise de soi.
Son excellence le Président Macky SALL a très tôt compris que l’effort de développement doit être conduit à partir de ce que les nationaux sont, de ce qu’ils font de ce qu’ils veulent, de ce qu’ils pensent, croient et peuvent, et le développement au service de l’homme doit tendre à satisfaire les véritables préoccupations de ce dernier, d’abord et surtout ceux des hommes les plus défavorisés qui étaient souvent négligés jusqu’ici.
Personne n’est mieux placé que nous invalides pour faire le bilan sur la situation des blessés de guerre et qu’il nous semble illogique voire diffamatoire de s’y prononcer publiquement sans auparavant, être éclairé par les vrais acteurs de ce plaidoyer.
Les questions militaires revêtent une importance capitale aux yeux du Président Macky SALL, chef suprême des armée qui dés son accession à la magistrature suprême, en a fait une priorité absolue.
Le mutisme de notre chère armée ne serait jamais toléré devant des insultes ou contrevérités.
Oui Monsieur Idrissa SECK ! Les Invalides quittaient Tamba, Ziguinchor, Kolda, Saint-Louis Kaolack, Thiès, Fatick, Sédhiou pour des soins médicaux et des produits pharmaceutiques car faudrait t-il vous le rappeler ?jusqu’n 2012 il y avait que 2 pharmacies agréees et se trouvaient à Dakar ; c’est grâce au réalisme de son excellence qu’il y a une décentralisation des pharmacies agrées et un ordre fut donné aux médecins de toutes les garnisons pour accepter les invalides qui peinaient à se faire soigner dans ces structures.
Oui Monsieur Idrissa SECK ! les grands Invalides Mutilés restaient cloués chez eux faute de prothèses adaptées et c’est grâce au Président SALL que l’Hôpital Militaire de Ouakam dispose d’un centre de Médecine Physique et d’un Centre de fabrique de prothèse ; les fauteuils roulants et béquilles y sont disponibles au choix au et Grand bonheur des grands mutilés.
Oui Monsieur Idrissa SECK ! Les invalides militaires ne disposaient pas de revenus totaux suffisants pour assurer le minimum vital cependant avec un président Sall très imprégné dans le vécu quotidien des invalides, tout a changé !!
votre « informateur » aurait du vous montrer ses bulletins de pension : de 2006 à ce jour les pensions sont passées du simple au double pour les invalides simples et du simple au triple pour les grands invalides et grands mutilés ; l’indemnité de grand malade est passée du simple au double
Oui Monsieur Idrissa SECK ! Les invalides n’ayant pas capitalisé 15 ans de services pour cause d’infirmité, bénéficiaient d’une seule pension et ne pouvaient assurer la couverture médicale de leur famille. Son excellence Monsieur le Président à promulgué les loi 2017-26 du 13 juillet 2017 abrogeant et remplaçant certaines disposition de la loi 67 -42 du 30 juin 1967 portant code des pensions militaires et d’invalidité modifié t 2017-25 du 13 juillet 2017 abrogeant remplaçant l’article 48 de la 81-52 du 10 juillet 1981 portant code des pension civiles et militaire de retraite au grand bénéfice de cette couche qui bientôt va disposer de la pension mixte et assurer la couverture médicale de la famille.
Oui monsieur Idrissa SECK ! Le soldat sénégalais n’a jamais rêvé d’un toit pour sa famille à fortiori un soldat invalide. Le chef suprême président Sall a vu autrement.
Les invalides commencent à bénéficier de toit et d’une indemnité de 10.000.000 francs , nous vous invitons à cet effet de visiter la cité Comico à Bambilor pour le constater vous même et ce processus continu.
A coté de ces grands invalides, l’association bénéficie de 10 hectares de terre dans la même localité de Bambilor que l’Etat Major Général de l’armée ne va pas tarder à viabiliser.
Oui monsieur idrissa SECK ! Vous aviez donné de Dead line pour la paix en Casamance, aucune de vos résolutions n’a permis d’arrêter les innombrables blessés par mine qui venaient grossir les rangs de l’ANAMIS.
C’est grâce au génie et à la diligence de son excellence Monsieur le Président Sall que la paix a vu le jour, un moral de la troupe au beau fixe, avec des équipements de dernier cri à l’image des grandes nations, des missions onusiennes à travers le monde.
Oui monsieur Idrissa SECK ! Les veuves militaires voyaient leur famille disloquée et les études de leurs enfants stoppées pour cause de retard dans le processus de liquidation de leur pension et peinaient même parfois à organiser le deuil de leur mari sans capital décès.
Le chef suprême des armées en vrai chef ordonne un capital décès de 10.000.000 francs pour toute veuve dont le mari est tombé sur le théâtre de combat et de cette même somme pour le militaire blessé en opération pour permettre à la famille de se prendre en charge le temps de produire les documents pour la pension.
Oui monsieur Idrissa SECK ! Défendre sa dignité, ses droits et ses libertés méritent qu’on sacrifie même sa vie « notre crédo» invalide militaire.
Son excellence chef suprême des armées malgré notre devise de haute portée « on nous tue, on ne nous déshonore pas » nous pousse à croire aussi que « quand on est prêt à mourir pour sa patrie, on doit pouvoir nourrir de grandes ambitions pour elle ».
Notre ambition est de reconduire son excellence par un deuxième mandat afin que tous les invalides puissent bénéficier de toutes ces bonnes choses enclenché »s qui ne font qu’améliorer les conditions d’Existence d’une catégorie de citoyen qui ont donné le meilleur d’eux pour leur patrie.