Accueil Uncategorized Contre le covid-19 à Oussouye : Le 1er vice-président du conseil...

Contre le covid-19 à Oussouye : Le 1er vice-président du conseil départemental demande la décentralisation des moyens de l’Etat

C’est ce lundi 23 mars 2020, que le premier vice-président du conseil départemental d’Oussouye est sorti de son mutisme, pour réclamer d’urgence la décentralisation des fonds de lutte contre le coronavirus mis en place par le chef de l’État depuis l’apparition de la maladie au Sénégal.

«Aujourd’hui, en tant qu’élu local, je lance un appel pour dire qu’il est temps que les moyens soient décentralisés. On ne peut pas demander aux gens de lutter contre un ennemi invisible, dangereux et de ne décentraliser les moyens financiers. On sait que le chef de l’État a consenti d’énormes moyens pour éradiquer ce fléau qui est parmi nous, mais ce qu’il faut retenir en réalité, est que certaines localités où départements n’ont toujours pas vu ces moyens. Il ne faut pas attendre que le pire se produise pour réagir», déclaré Andou Pascal Ehemba.

A l’en croire : «à Oussouye, les autorités locales ont chacune de son côté donné une contribution, mais ces efforts doivent être renforcés par les moyens de l’Etat. Dans la région de Ziguinchor, les autorités administratives comme politiques se sont mobilisées pour barrer la route à la maladie et aujourd’hui, malheureusement, cette maladie est arrivée dans la région. Il nous faut des moyens. Je viens de faire un tour à Oussouye et à l’instant, le personnel de santé a besoin d’être dans de bonnes conditions. Le médecin chef est en train de multiplier les efforts, mais il faut que les autorités orientent des moyens dans les régions. Dakar ne peut pas tout capitaliser. A Oussouye, nous avons identifié des sites de mise en quarantaine, mais, ce sont des sites qui nécessitent des moyens».

Pour terminer, Mr Ehemba est d’avis : «les testes sur ce virus, doivent être décentralisés ou bien former le personnel de santé, car avec la situation, l’institut pasteur à elle seule ne pourrait pas contenir les malades, si jamais les choses deviennent plus compliquées dans le pays. Et nous ici en Casamance, notamment à Ziguinchor, nous avons besoin d’aide, parce que la distance qui nous sépare de Dakar est énorme. S’il faut attendre des jours pour avoir un résultat venu de Dakar, ça deviendra compliqué».

Par ailleurs, il dit saluer les efforts du gouverneur, des préfets et les équipes médicales de la région surtout à Oussouye. «Ainsi, je demande à mes collègues élus de la région de doubler leurs efforts contre ce virus. Quant à la population restées sur place, je leur demande ne pas s’exposer à la maladie», a-t-il declaré.

Pape Ibrahima Diassy/Sénégal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici