Accueil Actualités Coronavirus : l’état du monde face à la pandémie le jeudi 9...

Coronavirus : l’état du monde face à la pandémie le jeudi 9 avril

Plus d’un million et demi de cas d’infection par le nouveau coronavirus étaient officiellement déclarés dans le monde ce jeudi. Le nombre de décès dépasse désormais 90 000. Les Etats-Unis restent le pays le plus touché en nombre de cas alors que la majorité des pays envisagent de prolonger le confinement. Certains gouvernements laissent toutefois entrevoir des lueurs d’espoir.

Signes encourageants à New York

La situation s’est améliorée ce jeudi 9 avril dans les hôpitaux de New York, peut-être le signe d’un tournant dans cette ville. Le Royaume-Uni qui attend le pic de la pandémie. Le pays avait tardé à suivre ses voisins dans les mesures de confinement mais depuis le 23 mars, les Britanniques sont priés de rester chez eux autant que possible. Alors que le bilan de la pandémie ne cesse pourtant de s’aggraver, les autorités estiment que le pic devrait arriver dans les prochains jours et se sont félicitées de bons signes dans la tendance des nouvelles contaminations et des hospitalisations. Pour l’instant, aucun relâchement des consignes de confinement n’est prévu. En Italie, le bilan repart à la hausse L’épidémie de COVID-19 a fait 610 morts de plus ce jeudi en Italie, contre 542 la veille. Le confinement, qui est pour l’instant programmé jusqu’au 13 avril, devrait être prolongé jusqu’au 3 mai, ont déclaré à l’agence Reuters deux sources syndicales à l’issue d’un entretien avec des ministres du gouvernement. Quelques secteurs d’activité non essentiels à l’approvisionnement du pays pourraient cependant rouvrir avant la fin du mois d’avril, si les conditions sanitaires le permettent, ont ajouté ces sources. Espoir en Espagne ? Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a prévenu jeudi que le confinement en vigueur depuis mars pourrait durer jusqu’en mai prochain. Il a toutefois jugé encourageantes les dernières statistiques sur la maladie qui montraient selon lui l’amorce d’un déclin de la pandémie. La ville de Paris bénie depuis le Sacré-Cœur L’archevêque de Paris, Mgr Michel Aupetit, a béni jeudi la capitale et ses habitants depuis l’esplanade de la basilique du Sacré-Coeur sur la butte Montmartre, jour de Jeudi saint pour les catholiques, obligés de réduire les fêtes de Pâques à cause du coronavirus. Seul la maire de Paris Anne Hidalgo et quelques passants ont assisté à la bénédiction. Les chrétiens se préparent en effet à un long week-end de Pâques inédit, tout comme les juifs à Pessah. Les rassemblements sont interdits, ce temps fort de la spiritualité catholique se fera donc confiné, dans l’intimité et devant les écrans : Les célébrations du sanctuaire de Lourdes, sans pèlerins, seront retransmises sur les chaînes catholiques. C’est également sans fidèles que le pape François a célébré la messe de la Cène, le dernier repas de Jésus à la veille de sa mort. Bonne nouvelle toutefois pour des milliers d’agneaux : faute de banquets familiaux ils échapperont cette année à l’abattoir. Plus d’un million de Français contaminés ? Ce ne sont que des estimations mais elles sont jugées cohérentes : Près d’1,6 million de Français pourraient avoir été contaminés à ce stade par le nouveau coronavirus. Des données obtenues par le syndicat de médecins généralistes MG France, sur la base d’une enquête menée auprès des praticiens. Toujours en France, dans le cadre d’un contrôle du confinement, un trentenaire est mort mercredi soir à Béziers (Hérault). La ville est sous couvre-feu. Le parquet parle d’une interpellation « difficile » par la police municipale. Une enquête pour homicide involontaire est en cours. Angela Merkel demande aux Allemande de la patience Alors que la pression monte pour que les autorités assouplissent le confinement, la chancelière Angela Merkel a appelé jeudi les Allemands à la patience. La situation reste fragil, a-t-elle déclaré lors d’une conférence de presse à Berlin. Selon la chancelière, il y a un « espoir prudent » étant donné l’évolution de l’épidémie en Allemagne, qui connaît un affaissement de la courbe des nouveaux cas de contamination. Actuellement, un durcissement du confinement à l’instar des décisions prises en France ou en Italie n’est « pas nécessaire », a-t-elle jugé. Selon le ministre de la Santé Jens Spahn, les grands rassemblements pourraient rester interdits pendant « des mois » encore. Du traçage numérique en Turquie Les autorités turques vont surveiller les mouvements des personnes testées positives au nouveau coronavirus et de leurs proches grâce à une application pour smartphone. Le gouvernement qui a annoncé la mesure ce jeudi et espère freiner ainsi la propagation de l’épidémie en Turquie. Comment ça fonctionne ? Si une personne malade ou une autre qui a été en contact avec elle quitte son domicile, un SMS sera envoyé lui demandant de rentrer à maison. Taïwan demande des excuses à l’OMS Taïwan a exigé ce jeudi des excuses de la part du directeur général de l’Organisation mondiale de la santé qui avait accusé Taipei d’encourager ses citoyens à attaquer l’OMS sur sa gestion de la pandémie. Lors d’une conférence de presse, Tedros Adhanom Ghebreyesus a affirmé avoir fait l’objet d’attaques personnelles, notamment à caractère raciste, principalement sur internet. Des attaques qui seraient venus de Taiwan, ce que le gouvernement taiwanais a rejeté. En Inde, plus grand pays confiné au monde, le gouvernement envisage de prolonger également le confinement au dela du 14 avril. « Il n’est pas recommandable de lever le confinement », a expliqué le Premier ministre Narendra Modi, des propos rapporté par notre correspondant Sébastian Farcis.  Au Brésil, face au Coronavirus, le président brésilien perd la bataille dans les réseaux sociaux. Lui qui a fait de twitter ou de Facebook un pilier central de sa communication, est confronté de plus en plus à des commentaires négatifs concernant sa gestion du Covid-19 qu’il avait longtemps qualifié de « petite grippe ». Selon le site d’information Nexo, les commentaires négatifs postés par les internautes dépassent pour la première fois depuis son arrivée au pouvoir en janvier 2019 les propos élogieux tenus par ses sympathisants.

En Equateur, une partie du personnel d’un hôpital de la capitale économique Guayaquil est accusé de corruption en pleine crise du Coronavirus. La justice a ouvert une enquête après des accusations portées contre certains employés qui auraient demandé de l’argent à des familles afin qu’elles puissent récupérer les corps de leurs proches morts du coronavirus.

En Iran, les autorités iraniennes ont annoncé ce jeudi 117 décès supplémentaires dus au nouveau coronavirus, ce qui porte à plus de 4.000 morts le bilan officiel dans le pays, l’un des plus touchés par la pandémie. Selon le porte-parole du ministère de la Santé, Kianouche les derniers chiffres montraient toutefois « une baisse du nombre de nouveaux cas de contamination » » target= »_blank »>l’épicentre du coronavirus aux Etats-Unis. Mais selon les autorités, le retour à la normale n’est pas imminent. « Nous ne sommes pas sortis d’affaire », a déclaré le gouverneur Andrew Cuomo.

Tout en se montrant très prudent, le très populaire docteur Anthony Fauci a estimé ce jeudi que les Américains pourraient peut-être prendre des vacances d’été. Une stabilisation du nombre d’hospitalisations porte à croire qu’un premier tournant dans la pandémie de Covid-19 est proche.

Le pays a néanmoins franchit la barre des 15 000 décès aujourd’hui selon le comptage de l’université américaine Johns Hopkins. L’épidémie a fait au moins 15 774 morts dans le pays qui compte désormais 363 851 cas recensés de nouveau coronavirus, selon les chiffres actualisés en continu de l’université, qui font référence.

La France passe le cap des 12 000 décès

L’épidémie de coronavirus a fait 12 210 morts au total en France depuis son début en mars, dont 8 044 à l’hôpital et 4 166 dans les Ehpad et établissements médico-sociaux, a indiqué ce jeudi 9 avril le directeur général de la santé. Pour la première fois depuis le début de l’épidémie le nombre de patients en réanimation a enregistré une baisse en 24 heures, avec 7 066 patients, soit 82 de moins que mercredi, a précisé Jérôme Salomon, lors d’une conférence de presse.

Ce ne sont que des estimations mais elles sont jugées cohérentes, près d’1,6 million de Français pourraient avoir été contaminés à ce stade par le nouveau coronavirus. Des données obtenues par le syndicat de médecins généralistes MG France, sur la base d’une enquête menée auprès des praticiens.

La ville de Paris bénie depuis le Sacré-Cœur

L’archevêque de Paris, Mgr Michel Aupetit, a béni jeudi la capitale et ses habitants depuis l’esplanade de la basilique du Sacré-Coeur sur la butte Montmartre, jour de jeudi saint pour les catholiques, obligés de réduire les fêtes de Pâques à cause du coronavirus. Seuls la maire de Paris Anne Hidalgo et quelques passants ont assisté à la bénédiction. Les chrétiens se préparent en effet à un long week-end de Pâques inédit, tout comme les juifs à Pessah. Les rassemblements sont interdits, ce temps fort de la spiritualité catholique se fera donc confiné, dans l’intimité et devant les écrans. Les célébrations du sanctuaire de Lourdes, sans pèlerins, seront retransmises sur les chaînes catholiques.

En Italie, le bilan repart à la hausse

L’épidémie de Covid-19 a fait 610 morts de plus ce jeudi en Italie, contre 542 la veille. Le confinement, qui est pour l’instant programmé jusqu’au 13 avril, devrait être prolongé jusqu’au 3 mai, ont déclaré à l’agence Reuters deux sources syndicales à l’issue d’un entretien avec des ministres du gouvernement. Quelques secteurs d’activité non essentiels à l’approvisionnement du pays pourraient cependant rouvrir avant la fin du mois d’avril, si les conditions sanitaires le permettent, ont ajouté ces sources.

Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a prévenu ce jeudi que le confinement en vigueur depuis mars pourrait durer jusqu’en mai prochain. Il a toutefois jugé encourageantes les dernières statistiques sur la maladie qui montraient selon lui l’amorce d’un déclin de la pandémie.

Boris Johnson sort des soins intensifs

Le gouvernement britannique réfléchit sur une probable prolongation du confinement, alors que le Premier ministre Boris Johnson est sorti ce jeudi soir des soins intensifs. Il reste cependant hospitalisé dans une autre unité sous une étroite surveillance.

Le Royaume-Uni attend le pic de la pandémie. Le pays avait tardé à suivre ses voisins dans les mesures de confinement, mais depuis le 23 mars, les Britanniques sont priés de rester chez eux autant que possible. Alors que le bilan de la pandémie ne cesse pourtant de s’aggraver, les autorités estiment que le pic devrait arriver dans les prochains jours et se sont félicitées de bons signes dans la tendance des nouvelles contaminations et des hospitalisations. Pour l’instant, aucun relâchement des consignes de confinement n’est prévu.

Angela Merkel demande aux Allemands de la patience

Alors que la pression monte pour que les autorités assouplissent le confinement, la chancelière Angela Merkel a appelé jeudi les Allemands à la patience. La situation reste fragile, a-t-elle déclaré lors d’une conférence de presse à Berlin. Selon la chancelière, il y a un « espoir prudent », étant donné l’évolution de l’épidémie en Allemagne, qui connaît un affaissement de la courbe des nouveaux cas de contamination. Actuellement, un durcissement du confinement à l’instar des décisions prises en France ou en Italie n’est « pas nécessaire », a-t-elle jugé. Selon le ministre de la Santé Jens Spahn, les grands rassemblements pourraient rester interdits pendant encore « des mois ».

Du traçage numérique en Turquie

Les autorités turques vont surveiller les mouvements des personnes testées positives au nouveau coronavirus et de leurs proches grâce à une application pour smartphone. Le gouvernement qui a annoncé la mesure ce jeudi et espère freiner ainsi la propagation de l’épidémie en Turquie. Si une personne malade ou une autre qui a été en contact avec elle quitte son domicile, un SMS sera envoyé lui demandant de rentrer à maison.

L’Iran décompte officiellement plus de 4 000 décès
Les autorités iraniennes ont annoncé ce jeudi 117 décès supplémentaires dus au nouveau coronavirus, ce qui porte à plus de 4 000 morts le bilan officiel dans le pays, l’un des plus touchés par la pandémie. Selon le porte-parole du ministère de la Santé, les derniers chiffres montraient toutefois « une baisse du nombre de nouveaux cas de contamination ».

« Les pires conséquences économiques depuis la Grande Dépression »

La patronne du Fonds monétaire international (FMI), Kristalina Georgieva, n’a pas mâché ses mots. Cette pandémie aura d’après elle « les pires conséquences économiques depuis la Grande Dépression » de 1929.

Aux Etats-Unis, le nombre de nouvelles demandes d’allocation chômage a encore explosé. 6,6 millions de personnes se sont inscrites la semaine passée, portant le nombre de demandeurs d’emploi à 16,7 millions.

La Banque Centrale des Etats-Unis de son côté a annoncé un programme 2 300 milliards de dollars de nouveaux prêts pour « soutenir l’économie ». De l’argent destiné avant tout aux entreprises et aux collectivités locales qui souffrent des conséquences de la pandémie.

Angela Merkel a également fait savoir que l’Allemagne est prête à faire preuve de solidarité avec les Etats membres de la zone euro durement frappés par la crise du coronavirus. Elle a toutefois écarté la solution des obligations communes, souhaitée par l’Italie. Après 16 heures de discussions, mardi et mercredi, les ministres des Finances de la zone euro ne sont pas parvenus à s’entendre sur les mécanismes communs destinés à surmonter la crise économique provoquée par la pandémie.

Taïwan demande des excuses à l’OMS

Taïwan a exigé ce jeudi des excuses de la part du directeur général de l’Organisation mondiale de la santé qui avait accusé Taipei d’encourager ses citoyens à attaquer l’OMS sur sa gestion de la pandémie. Lors d’une conférence de presse, Tedros Adhanom Ghebreyesus a affirmé avoir fait l’objet d’attaques personnelles, notamment à caractère raciste, principalement sur internet. Des attaques qui seraient venus de Taiwan, ce que le gouvernement taiwanais a rejeté.

L’Inde envisage de prolonger le confinement

En Inde, plus grand pays confiné au monde, le gouvernement envisage de prolonger également le confinement au dela du 14 avril. « Il n’est pas recommandable de lever le confinement », a expliqué le Premier ministre Narendra Modi, des propos rapporté par notre correspondant Sébastien Farcis.

Bolsonaro tancé par les réseaux sociaux

Face au coronavirus, le président brésilien perd la bataille dans les réseaux sociaux. Lui qui a fait de Twitter ou de Facebook un pilier central de sa communication, est confronté de plus en plus à commentaires négatives concernant sa gestion du Covid-19 qu’il avait longtemps qualifié de « petite grippe ». Selon le site d’information Nexo, les commentaires négatifs postés par les internautes dépassent pour la première fois depuis son arrivée au pouvoir en janvier 2019 les propos élogieux tenus par ses sympathisants

Soupçons de corruption dans un hôpital en Equateur

Une partie du personnel d’un hôpital de la capitale économique Guayaquil est accusé de corruption en pleine crise du coronavirus. La justice a ouvert une enquête après des accusations portées contre certains employés qui auraient demandé de l’argent à des familles afin qu’elles puissent récupérer les corps de leurs proches morts du coronavirus.

 

Senegal7 avec Rfi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici