Accueil Actualités Coronavirus : Un deuxième cas à Louga

Coronavirus : Un deuxième cas à Louga

La région de Louga (Nord) a enregistré un deuxième cas de coronavirus, un malade qui était en contact avec le premier cas déclaré, a confirmé, mercredi, le médecin-chef de la région médicale, Cheikh Sadibou Senghor.

’’Le premier cas a été évacué à Saint-Louis et son état s’est stabilisé et évolue bien. Par contre, hier, nous avons eu notre deuxième cas qui faisait partie des contacts du premier cas de Louga’’, a-t-il dit lors d’une conférence de presse.

Le Docteur Senghor a fait savoir qu’après ‘’investigations’’, 94 contacts issus de la famille, du milieu professionnel et social du premier cas communautaire ont été identifiés et mis en quarantaine.

’’C’est une personne qui travaille énormément avec ses homologues et une grande partie de la population. Et comme c’est un cas communautaire, il faut sécuriser le maximum possible la population de Louga’’, a-t-il dit.

Le médecin-chef de région a rassuré que le Comité de gestion des épidémies avait déjà anticipé sur ce genre de situation en mettant en place des réceptifs et placer ces personnes en quarantaine dans des conditions ‘’assez bonnes’’.

M. Senghor a également fait savoir que cinq prélèvements ont été effectués sur les contacts à haut risque dès le premier jour et c’est ainsi que le deuxième cas a puis être recensé.

’’Sur les quatre autres, un est revenu négatif et trois autres sont à reprendre. Hier (mardi) nous avons fait 40 prélèvements et aujourd’hui encore, nous en ferons pour repérer les cas positifs et commencer très tôt le traitement’’, a-t-il expliqué.

Revenant sur les mesures prises par le comité, il a indiqué qu’un groupe a été mis en place pour anticiper beaucoup de questions dont la prise en charge et la disponibilité d’un centre de traitement.

’’Les deux cas sont envoyés à Saint-Louis et il faut que la région soit autonome dans la prise en charge des malades. Nous sommes en train de mettre en place, à l’hôpital régional, un cadre qui peut prendre 10 personnes malades’’, a-t-il dit.

Cependant, il a précisé que ce cadre ’’devra être validé’’ par les autorités centrales qu’il ne puisse être fonctionnel. ’’Mais nous avons la possibilité d’envoyer des malades vers d’autres destinations en attendant que notre centre soit prêt’’, a-t-il soutenu.

 

 

Senegal7 avec Aps

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici