Accueil Actualités Coupe de la Confédération: première finale pour Berkane et Zamalek

Coupe de la Confédération: première finale pour Berkane et Zamalek

Le Zamalek Sporting Club et la Renaissance Sportive de Berkane se sont qualifiés pour la finale de la Coupe de la Confédération, ce dimanche 5 mai 2019. Le club marocain de Berkane a complètement renversé la vapeur face au CS Sfaxien (3-0). Les Égyptiens du Zamalek se sont contentés d’un match nul sur la pelouse de l’Étoile du Sahel (0-0) après leur victoire à l’aller.

Au terme des demi-finales retour de la Coupe de la Confédération disputées ce dimanche 5 mai 2019, les deux clubs tunisiens sont éliminés. Berkane et Zamalek vont disputer leur première finale.

Sfax asphyxié

En ballotage très favorable après son succès 2-0 du match aller, le CS Sfaxien a pris l’eau dans un stade municipal de Berkane bouillant.

Après avoir passés une nuit agitée à cause de l’alarme de leur hôtel qui s’est déclenchée pendant plus de 30 minutes au petit matin, les Sfaxiens ont vite été cueillis à froid sur un pénalty sifflé pour une faute d’Hamza Mathlouthi sur Hamdi Laachir. Pénalty transformé par Kodjo Laba (8e) qui s’est empressé d’haranguer un public déjà survolté, puis en fusion quand sur coup franc, Omar Nemsaoui a lancé un missile dans la lucarne gauche d’Aymen Dahmen (19e). Ce dernier a ensuite effectué une belle parade avant de concéder un troisième but sur un corner joué rapidement à deux qui a permis au defenseur burkinabé Issoufou Dayo de marquer dans un angle fermé (31e).

En une demi-heure, le club marocain a complètement renversé la situation face à une formation tunisienne aux abois et incapable de relever la tête, sauf sur une frappe d’Alaa Marzouki qui a frôlé le poteau en deuxième période.

Cette rencontre, très tendue, s’est finalement terminée par des échauffourées après le coup de sifflet final. Pendant que « les oranges » de Berkane exultaient, des joueurs et des membres du staff du CS Sfaxien s’en sont pris au corps arbitral sénégalais. Un des arbitres assistants a dû être escorté par la police jusqu’au vestiaire, mais un membre du staff a quand même réussi à lui porter un coup.

Une fin de match chaotique qui ne doit pas éclipser la belle « remontada » de la Renaissance sportive de Berkane qui disputera la première finale continentale de son histoire.

Saliou Ndiaye