L'Actualité en Temps Réel

Coupe du Monde – Couloirs des Lions, les inquiétudes de Ferdinand Coly

Alors que la Coupe du monde au Qatar approche à grands pas, l’incertitude plane sur les couloirs sénégalais. Une situation qui interpelle Ferdinand Coly. Ce dernier, exprimant dans un entretien avec IGFM, affiche ses grosses inquiétudes.

Suite au forfait de Bouna Sarr, la rechute de Sabaly et le flou sur Saliou Ciss, toujours pas de club, le Sénégal affiche un véritable tourment concernant ses couloirs de la défense à quelques semaines du coup d’envoi de la Coupe du Monde. Interrogé à ce sujet par IGFM, Ferdinand Coly a d’abord pointé du doigt le rythme infernal des compétitions comme la principale cause des blessures.
« La situation n’est pas facile. Il faut revenir un peu en arrière et analyser. La Coupe d’Afrique a laissé énormément de traces. C’est vrai qu’on a eu des joueurs qui ont du mal à débuter cette compétition. Tout le monde se rappelle du début difficile et ensuite il y a un sursaut d’orgueil. Mais ce ne sont pas des robots, ce sont des humains. Forcément ça laisse des traces avec la double confrontation difficile contre l’Egypte âprement disputée. Même si on a gagné, le retour en club était difficile. Des joueurs fatigués, blessés », a déclaré l’ancien latéral des Lions.

Pour Ferdinand Coly, cette situation va ensuite se répercuter sur le jeu des Lions qui vont certainement se priver de l’automatisme des uns et des autres. « La tendance sur les flancs, c’est sûr qu’on a été touché lourdement. Sabaly est un joueur indiscutable qu’on ne remplace pas comme ça. Bouna a fait le job mais il a été impacté après. Ces automatismes ne s’inventent pas. Même si dans l’axe c’est costaud. Il y a des joueurs qui ont moins d’affinité et qui sont amenés à jouer pour pallier. Ça ne s’invente pas, ça travaille, il faut du temps et savoir les analyser. Il faut comprendre ces difficultés et s’il y a des couacs ça ne serait presque pas logique. Les automatismes on ne les crée pas le jour du match. L’entente Saliou Ciss-Sadio Mané, s’il n’y a pas ça, il y aura des failles. Nous avons été déréglés dans les couloirs » ajoute-t-il.

Senegam7 Avec Wiwsport.com