Accueil Médias Couverture médiatique Covid-19: La Cap répond Au président Macky Sall

Couverture médiatique Covid-19: La Cap répond Au président Macky Sall

Le président Macky Sall a fustigé la couverture médiatique de la Covid-19 en conseil présidentiel d’évaluation de la riposte contre la pandémie. Des accusations balayées d’un revers de main par la coordination des associations de la presse Sénégalaise (CAP).

Selon le communiqué de la structure coordonnée par le journaliste, Ibrahima Lissa Faye le président de la République « s’est insurgé contre une «une couverture médiatique alarmiste de la Covid-19», lors du conseil présidentiel tenu ce jeudi.

Le chef de l’Etat aurait même ajouté que « la situation du Sénégal n’est guère inconfortable comparée à tout ce qui se fait à travers le monde ».

Au lendemain de cette réunion qui s’est tenue au palais de la République, les acteurs de la presse qui se sont sentis pointer du doigt, on réagi et dégage ses allégations en touche.

La CAP s’est dit « surprise par ces déclarations du chef de l’Etat » et « préfère croire qu’il s’est trompé de presse ou de pays ». La structure estime que « depuis le début de la pandémie, les médias se sont imposés un mot d’ordre allant même jusqu’à s’appliquer l’autocensure juste pour jouer sa partition dans «l’effort de guerre» ».

Des efforts qui selon les acteurs de la presse sénégalaise ont été « soulignés par le ministre de la Santé et le corps médical ». Ils ajoute même qu’ « au-delà de notre rôle d’informer juste et vrai, toutes les entités de la presse ont fait plus de la communication et de la sensibilisation. Nous attendions autre chose de vous mais pas ce reproche. »

La CAP rappelle au président de la République que  » la presse n’invente pas le nombre de contaminés ou de morts. » Et préciser qu’ « elle s’en tient juste aux déclarations des autorités du ministère de la Santé qui sont diffusées en direct régulièrement sur toutes les chaînes, radios et sites sans contrepartie ».

Une occasion qu’elle saisi également pour rappeler que « la presse est encore royalement ignorée dans la distribution des fonds de la force Covid19 », alors que les autres secteur ont été soutenu financièrement.

Ils réaffirment  dans leur communiqué leur « élan patriotique et salutaire sans tenir compte du mépris et des brimades de votre gouvernement ». Tout en acceptant qu’ « l peut y avoir des failles dans la couverture médiatique de la Covid19 parce que toute œuvre humaine est perfectible mais il est tout aussi important que la première institution de ce pays accorde plus d’égard à un secteur qui est l’agonie ».

                                                             Mouhamadou Sissoko-Senegal7

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici