Accueil Actualités Crise scolaire au Mali : toujours pas de compromis entre le CNSP...

Crise scolaire au Mali : toujours pas de compromis entre le CNSP et les syndicats des enseignants.

Mali

Au Mali, faut-il le rappeler, depuis plus de deux ans, nous assistons à un bras de fer tendu entre le gouvernement et les syndicats des enseignants. Chose qui a paralysé l’école, et depuis, les années académiques sont très souvent bâclées et cette fois-ci on s’achemine droit vers une année blanche, relate RFI.

En guise de la continuité de l’État, les nouvelles autorités, le CNSP, a procédé à une série de rencontres avec les syndicats signataires du 15 octobre 2016 autour de l’application de l’article 39 du statut particulier des enseignants. Faut-il le noter, à l’issue des échanges lors de la séance du mardi 1erseptembre, les deux parties se sont quittés sans qu’il n’y ait eu aucun accord.

En outre, à titre de rappel, le mercredi 17 juin 2020 un accord a été signé entre le gouvernement déchu et les syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2016. En son temps, les syndicats des enseignants et gouvernement d’alors s’étaient convenus sur la date d’application de cet accord sur le salaire du mois d’aout 2020 avec les arriérées de 2020.

Toutefois en cas de difficultés le payement interviendra sur celui du mois de Septembre 2020. Et pour ce qui concerne les arriérées de 2019, le payement interviendra un mois après l’alignement ou au plus celui qui suivra. Ce sont donc ce que les clauses du PV de conciliation indiquaient. Il faut, à cet effet, signaler que c’est le renversement du régime par la junte le 18 aout qui a coupé court au processus.

Cependant, l’opinion nationale a en face une très grande confusion, les 2 parties, au sortir des rencontres, ont communiqué et force est de reconnaitre que grande est l’incompréhension de tout le monde.

Le CNSP pour sa part affirme avoir fait 2 propositions aux syndicats des enseignants : « la première est relative à l’application de l’article 39 et l’alignement sur les salaires du mois de novembre 2020 avec un rappel de 10 mois soit de janvier à octobre avec possibilité de reporter les arriérées de 2019 sur l’année budgétaire 2021 » peut-on le lire dans le communiqué du CNSP.

Et « la deuxième prévoit l’application effective de l’article 39 sur les salaires du mois de novembre 2020 avec un rappel de 10 mois, soit de janvier à octobre 2020. Également un rappel de six mois de l’année 2019 y sera ajoute au de décembre 2020.Ainsi les six restants seront reportés sur l’année budgétaire 2021 plus précisément au mois d’avril » ajoute le communiqué.

Au regard de la conjoncture socio-économique, l’on serait tenté de dire que ce sont des propositions acceptables. Mais les syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre, réfute le contenu du communiqué du CNSP en affirmant qu « ils exigent au moins la prise en charge de la nouvelle grille salariale (alignement simple) au mois de septembre 2020 comme prévu par le PV de conciliation signé le 17 juin 2020 et le payement des arriérées les mois qui suivent contrairement aux allégations fallacieuses qu’ils exigent la totalité de leurs dus au mois de Septembre 2O2O » dira en substance le porte-parole des syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2016 Adama FOMBA.

Cette accusation mutuelle, aux yeux de l’opinion nationale, ne passe pas inaperçue.Nous pouvons d’ores et déjà dire que les nouvelles autorités buttent à un premier test grandeur nature. Plus vite le CNSP trouvera une solution à cette crise, mieux sa crédibilité sera renforcée.

Les syndicats des enseignants ont maintenu leur pression en boycottant les examens nationaux, suspendant toutes les activités pédagogiques et décident l’arrêt des cours et la fermeture de toutes structures de l’éducation. A l’allure où vont les choses, nous ne sommes pas à l’abris d’une année blanche.

A l’heure actuelle, faut-il le noter, le Mali a besoin de tout sauf une nouvelle crise. Le CNSP et les enseignants sommés de trouver illico un terrain d’entente au grand bonheur des élèves et de leurs parents.

Assane SEYE-Senegal7

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici