Accueil Uncategorized Cybercriminalité : Les dégâts qu’un individu muni d’un ordinateur portable pourrait faire...

Cybercriminalité : Les dégâts qu’un individu muni d’un ordinateur portable pourrait faire !

Un individu muni d’’un ordinateur portable pourrait faire autant de dégâts que des bombes conventionnelles. Les nouveaux agresseurs du net appelés Hackers ne se limitent plus à attaquer les infrastructures des entreprises mais ils s’en prennent à des Etats. Et l’Estonie en a fait les frais.

Imaginez une coupure de courant généralisée. Tout s’arrête d’un coup. Imaginez que cette coupure dure des jours, des semaines et concernant un pays tout entier. Plus de Google actualités, plus de connexion sur votre téléphone portable, même la radio resterait muette. Le pire des cas serait un effondrement général du réseau électrique. Les centrales nucléaires ne seraient plus refroidies. Le réseau de distribution d’eau serait contaminé. Ce serait à la limite un scénario catastrophe. Ainsi pour ramener un seul pays au moyen âge, il suffit d’un simple fragment de code numérique. Si des ingénieurs en informatique estiment avoir une vision claire de leurs infrastructures numériques, les « agresseurs virtuels » en ont par contre une autre vision. C’est la raison pour laquelle aujourd’hui, la notion de cybersécurité est toute relative car il y a toujours des failles informatiques susceptibles de pirater des infrastructures numériques jugées sécurisées. Et ce travail d’appoint est surtout du ressort des hackers   dont les prouesses numériques ne sont plus à démontrer dans le cyberespace. L’Estonie est un petit pays des Baltes où tout est informatisé. Même les cartes d’identité de ses citoyens ont des puces électroniques qui leur permettent de voter en ligne, de faire des achats ou toute autre transaction. En conseil des ministres également, le gouvernement use des puces   électroniques pour prendre des décisions. Mais il a suffi d’une simple cyber attaque pour paralyser tout le pays. Ni le gouvernement encore moins les citoyens ne pouvaient rien faire. Toutes les infrastructures numériques du pays ont été déstabilisées. Des émeutes ont suivi devant un Etat impuissant. On ne peut se ravitailler ni en pain, ni en carburant, encore moins retirer de l’argent où procéder à des achats en ligne .Tout était bloqué. Après plusieurs investigations, les autorités Estoniennes ont compris que cette cyber attaque provenait d’un Etat qui voulait déstabiliser leur pays. C’est dire qu’un individu muni d’un seul ordinateur portable peut causer autant de dégâts que des bombes conventionnelles.

Senegal7.com