L'Actualité en Temps Réel

Dakar Dem Dikk : Macky Sall scandalisé par la gestion d’un Dg vorace

La défénestration du Dg de la société de transport Dakar Dem Dikk cache un scandale sans précédent. Le président Macky Sall  ne pouvait laisser le carnage se poursuivre. Enquête.

Sur une flotte de plus de cinq cents bus seule une centaine est opérationnelle. Inadmissible lorsqu’on sait que 5 milliards 400 millions avaient été dégagés pour l’achat de pièces de rechange afin de renforcer la flotte au départ de Me Moussa Diop remercié pour des raisons politiques et non managériales. L’avocat maîtrisait son dossier et anticipait sur la demande de la clientèle avec une commande de bus de dernière génération dont nous vous offrons en exclusivité l’image de l’échantillon prêt à l’embarquement pour Dakar.

Le successeur de Moussa Diop dénonçait des recrutements pléthoriques voire fictifs de son prédécesseur ce qu’il n’a pas pu démontrer au tribunal. Comble de stupéfaction, le directeur limogé hier aura recruté plus de 200 personnes dont nous détenons les noms et prénoms et numéros de matricule. Comme si tout cela ne suffisait pas, il a rompu les contrats de fourniture de carburant pour négocier avec une compagnie pétrolière locale contre une commission dont nous gardons encore secret le montant pour ne pas heurter l’opinion. Le président Sall, devant la gestion gabégique du Dg désormais limogé, a piqué une colére noire.

Il a, un moment, pensé à mise en examen du concerné qui reste pour l’histoire du Sénégal le premier sénégalais à se payer une BMW X7 sortie d’usine et tout dernièrement une Raptor américaine. Pour corser l’addition, le Dg a réussi à terminer les travaux de son château à Louga, château qui ne compte pas moins de 28 climatiseurs. Macky Sall a  eu mal en découvrant l’énormité du désastre. Il savait depuis des mois ce qui se passait surtout quand les corps de contrôle lui firent comprendre que le manager spécial écrit dans les livres comptables de Dakar Dem Dikk avoir utilisé 500 millions de carburant pour le PTB. Depuis Mathusalem le PTB ne roule plus.

L’affaire est grave.  Nous refusons de tirer sur l’ambulance qui sait conduire ses contradicteurs à la barre du tribunal mais tout compte fait ceci demeure le premier jet des cafards d’une gestion calamiteuse de Dakar Dem Dikk. Un Sylla cachera t-il les errements d’un autre Sylla ? Le temps nous dira. A force d’enquête, on comprend que Dakar Dem Dikk à frôlé la berezzina financière.  A suivre.

Ben Makhtar Diop-Senegal7