Dakar: un boucher arrêté avec 97 kg de viande pourrie jetée par Auchan

Ressortissant guinéen Mamadou Bâ a été interpellé au marché Tilène de la Médina où il tient son commerce avec 97 kilogrammes de « viande pourrie impropre à la consommation », qu’il envisageait de vendre. Les investigations faites par la police de la Médina ont révélé que la viande a été jetée par Auchan, révèle « L’Observateur ».

D’après le journal, les faits se sont déroulés la matinée du mardi 29 mars passé, au marché Tilène. Ce jour-là, une dame avait alerté les agents de la mairie en dénonçant un groupe de personnes, en possession d’une viande « douteuse ». Elle avait soutenu que ces derniers ont l’habitude de lui vendre de la chair pourrie.

Alerté, l’agent Matar Ndiaye, en charge de la vérification des produits sur le marché, s’est rendu sur les lieux où il a trouvé le Guinéen Alpha Mamadou Sall Barry avec un chariot contenant des sacs de viande. Pendant que les dockers Alassane Diallo et Amadou Sarra Bà lui prêtaient main-forte pour acheminer la marchandise dans une boutique. Interrogé par l’agent municipal sur la provenance du produit, Alpha Mamadou Diallo a répondu que la viande appartenait au boucher Mamadou Bâ.

Toutefois, en procédant à une vérification, Matar Ndiaye a découvert que la marchandise était emballée dans des sachets avec des étiquettes d’Auchan. La mauvaise odeur a confirmé les dénonciations de la dame. Alertés à leur tour, les éléments de la police de la Médina ont effectué une descente sur les lieux. Ainsi le boucher, son livreur et les dockers ont été arrêté.

Interrogé, Mamadou Bâ a contesté avoir mis en vente de la viande pourrie. Il a expliqué que la viande lui a été vendue par une dame. Toutefois, celle-ci n’a pas été retrouvée. Déférés devant le parquet de Dakar le 30 mars dernier, les prévenus ont fait face au juge des flagrants délits. Mamadou Bà a contesté les faits qui lui sont reprochés. Il s’est défendu, affirmant ignorer l’état de la marchandise. Il a déclaré qu’il s’agit de 97 kilogrammes de viande de bœuf et de mouton qu’une dame lui a vendus à 2 500 FCfa le kilo. Ses co-prévenus Alpha, Alassane et Amadou ont aussi nié les faits.

En rendant son verdict, le tribunal a condamné Mamadou Bà à 2 ans, dont 6 mois ferme, assortis d’une amende de 100 000 FCfa. Alpha et autres sont relaxés au bénéfice du doute.

A.K.C – Senegal7