Accueil Actualités Déclaration de patrimoine : L’ultimatum du Chef de l’Etat arrive à expiration...

Déclaration de patrimoine : L’ultimatum du Chef de l’Etat arrive à expiration sans réactions

patrimoine

Le Chef de l’Etat Macky Sall avait sommé à ses ministres et directeurs généraux de se rapprocher de l’Office national  de  lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac) afin de s’employer à leurs déclarations de patrimoine. Pour se faire plus ardent, le président Sall avait fixé comme ultimatum ce 20 août au plus tard. Mais le constat  est que depuis lors, aucune réaction n’a été notée du côté de ses proches. Du coup, les sénégalais se demandent aujourd’hui si la parole du Président de la République fait foi  en tant que première Institution ?

Le Chef de l’Etat, Macky Sall  avait promis aux Sénégalais de s’employer à une gestion sobre et vertueuse des affaires publiques.

Et dans sa volonté de se faire plus expressif, il avait tenu un langage clair et net à ses partisans. « La CREI a été créée pour les libéraux du Pds, l’Ofnac lui est un organe pour le contrôle et la vérification de votre gestion »,avait-il lâché.

Avant d’ajouter qu’il ne protégerait personne. Chemin faisant, les deniers rapports de l’Inspection générale d’Etat (Ige) qui ont eu à épingler plusieurs de ses ministres et Directeurs généraux  a relancé le débat sur  la nécessité à ces derniers de se soumettre à la déclaration de patrimoine.

Ainsi, lors du Conseil des ministres du 15 juillet dernier, le Chef de l’Etat à encore tapé du poing sur la table pour que les récalcitrants pressent le pas et fassent connaître leurs biens.

Mais depuis lors, il n’est nullement fait mention au niveau des médias de ses proches qui se seraient rapprochés de l’Ofnac pour honorer sa parole.

Aujourd’hui 20 août 2020,c’est la date butoir de  cette injonction  à la quelle ministres et directeurs généraux étaient tenus de se soumettre mais rien n’y fit. Ils n’ont jamais fait ce que le Chef de l’Etat leur avait demandé.

Ce qui fait dire à nombre d’observateurs que la parole du Chef de l’Etat vaut-elle quelque chose ? De toute évidence, ses proches continuent de le narguer face à ce qu’il est convenu d’appeler la gestion sobre et vertueuse des affaires publiques devenu un simple slogan.

Assane SEYE-Senegal7

 

 

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici