Demba Kandji sur la criminalisation du viol : «Les magistrats ne demandent qu’à être outillés»

0

Le modérateur de l’atelier organisé ce samedi 7 mars par l’Union des magistrats du Sénégal (Ums) a fait intervenir le premier président de la Cour d’appel de Dakar sur la promulgation de la loi portant criminalisation du viol et de la pédophilie.

Et, Demba Kandji a lancé un message aux autorités qui devraient donner un sérieux coup de barre pour l’atteinte des objectifs escomptés. « Les magistrats veulent simplement être mieux outillés », a demandé le juge Kandji

A l’en croire : «il faut mutualiser les efforts pour le suivi de l’effectivité de l’application de la loi n° 2020 – 05 modifiant la loi n° 65 – 60 du 21 juillet 1965».

La démarche consistera également, si l’on croit au juge, à « réarmer, rééquiper et encadrer, par une formation, l’Officier de police judiciaire (Opj). Ce, pour qu’il puisse confectionner un procès-verbal susceptible de nourrir les débats dans le sens voulu par le législateur».

Le défi, selon Demba Kandji, «c’est d’arriver à une meilleure application de la loi n° 2020 – 05 modifiant la loi n° 65 – 60 du 21 juillet 1965 portant criminalisation du viol et de la pédophilie». Ainsi, il souhaiterait que ceux qui rendent la justice s’entourent des moyens techniques et scientifiques qui pourraient minimiser les erreurs judiciaires».

Leave a comment