Accueil Politique Départementalisation de Kër Massar: FRAPP crie à la manipulation

Départementalisation de Kër Massar: FRAPP crie à la manipulation

Le président Macky Sall s’est rendu ce jeudi matin à Keur Massar au chevet des populations impactées par les inondations. Une occasion qu’il a saisi pour annoncer qu’il compte ériger Keur Massar en département. une décision que les secrétariat exécutif national (SEN) du FRAPP trouve inopportun.

Pour les camarades de Guy Marius Sagna, il ne sert à rien d’ériger Keur Massar en département, citant l’exemple de Médina Yoro Fula, de Koungheul, et de Salémata.

Pour les membres de FRAPP les populations de Kër Massar n’ont pas besoin de départementalisation. Pour eux « le président Macky Sall est passé maître dans l’art de donner de fausses solutions à de vrais problèmes ».

Pour le mouvement anti néocolonialisme « les populations de Kër Massar attendent du président Macky Sall c’est qu’il leur dise où sont passés les 500.000 FCFA au moins que chacun a donné à la SNHLM pour l’assainissement avant d’habiter? ».

Ils estiment également que « les victimes des inondations attendent du président Macky Sall, c’est qu’il dise où sont passés les 767 milliards du PDLI. »

Car ajoute le le SEN du FRAPP « ce PDLI ne fait que prouver ce qu’il martèle depuis des années. Les élus de ce pays volent l’argent du peuple et encouragent le pillage du Sénégal par l’impérialisme. C’est ce pillage du Sénégal par des Sénégalais en alliance avec des néocolonialistes qui rendent le Sénégal exsangue ».Et donc pour eux  » au lieu de régler les problèmes d’assainissement en 02 ans ou 05 ans, il faut plus de 10 ans ».

Ils ont par la suite rappeler ce qu’ils attendent du président Macky Sall. Le SEN du FRAPP attend « du président Macky Sall c’est qu’il reconnaisse que là où Mansour Faye passe c’est la catastrophe technique et financière. C’est le cas quand il était ministre de l’hydraulique. C’est le cas encore aujourd’hui au ministère du développement communautaire ».

Avant de se poser les questions de savoir « est-ce un hasard que partout où Mansour Faye passe il y a des scandales? Mansour Faye détourne-t-il pour la famille Faye-Sall les biens des sénégalais ? ».

Le SEN du FRAPP continue d’exiger par ailleurs « un audit technique et financier du PDLI, une enquête parlementaire et la réduction du train de vie de l’État avec notamment la suppression du Hcct, du conseil économique social et environnemental, de la commission nationale du dialogue des territoires ».

                                                    Mouhamadou Sissoko-Senegal7

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici