Accueil Politique ELECTION DU HCCT : Dr Malick Diop traite Khalifa Sall et Cie...

ELECTION DU HCCT : Dr Malick Diop traite Khalifa Sall et Cie de ravaleurs de vomis et étale la force électorale de l’AFP et BBY

En conférence de presse ce samedi 20 août, le progressiste Dr Malick Diop, par ailleurs porte-parole de la coalition Benno Bokk yakaar pour l’élection des membres du Haut conseil des collectivités territoriales, a fait feu de tout bois sur Taxawou Dakar de Khalifa Sall. Pour lui, ces derniers manquent de cohérence, en participant à l’élection des membres d’une institution qu’ils avaient brûlée, la jugeant inutile et budgétivore. 

 

« Il faut être cohérent. On a vomi quelque chose et on le ravale. Nous, nous sommes cohérents. Nous avions voté oui… », a déclaré le camarade de Moustapha Niasse. Et d’ajouter : « L’AFP est dans Benno Bokk Yakaar. Sur Dakar, tous les militants ont l’information et tous les conseillers municipaux ont comme directive, de voter benno Bokk Yakaar. Nous travaillons avec tous les secrétaires généraux (AFP) des 19 communes ».

Affirmant que l’AFP et ses alliés ont « pris leurs responsabilités » pour aller dans ce qu’il qualifie de « bataille de Dakar » et la gagner, Dr Malick Diop dit pouvoir compter sur la représentativité de son parti dans le département.

« L’AFP a une force à Dakar, en termes de conseillers et de population électorale. L’AFP a plus de 100 conseillers dans les 19 communes. Elle est la 2ème force en termes de conseillers et de suffrages exprimés. Et il est important que cela se sache », soutient-il. Avec ce vivier électoral auquel vont s’ajouter ceux de leurs alliés de BBY et les maires venus des rangs de Taxawou Dakar, (Dakar Plateau, Fass Colobane Gueule tapée, Ngor…), le responsable progressiste est convaincu que Khalifa Sall et Cie vont mordre la poussière le 4 septembre, comme ils avaient déjà reçu une raclée lors du référendum du 20 mars dernier.

Un maire AFP dissident et un autre indécis

Tout en affirmant la mobilisation de tous les responsables et militants de l’AFP autour de la liste BBY, Dr Malick Diop reconnaît qu’il y a un maire qui s’est mis en marge de la position du parti, et un autre encore indécis.

« On a deux maires dont l’un n’a pas encore pris de décision définitive et un autre qui est allé à Taxawou Dakar (maire des HLM) », souligne-t-il, avant de minimiser la portée de ses dissidences. « Il faut soulever qu’au sein de leurs conseils municipaux, il y a des conseillers AFP et ils vont aller vers la ligne du parti. Si quelqu’un veut faire autre chose, il estt libre de le faire. il n’y a eu aucun diktat au sein de l’AFP », explique le leader progressiste.

Pour l’élection des membres du Hcct, l’ AFP a deux investis, conformément au critère de représentativité. Il s’agit d’une femme, Mme Bâ SG du parti dans la commune de Ngor (sur la liste des 3 titulaires) et d’un homme (le responsable des jeunes de la commune de Fass Colobane Gueule tapée), sur la liste des suppléants.

Mbaye THIANDOUM (Jotay.net)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici