L'Actualité en Temps Réel

Éliminatoires chan 2023 : Pape Thiaw < Une revanche > après une dizaine d’années d’absence du championnat de d’Afrique des nations.

L’équipe nationale locale va attaquer le Syli national ce samedi à 19 h au stade Me Abdoulaye Wade pour le compte de la deuxième tour des éliminatoires chan 2023. L’entraîneur des locaux  a fait face à la presse .

 

Quel est votre état d’esprit  dans le cadre des   éliminatoires chan 2023 ?

On est serein et bien préparé. On ne s’attend pas à un match facile devant la Guinée qui est une grande équipe. On sait aussi qu’elle vient ici pour faire quelque chose mais nous jouerons devant notre public qui est un avantage pour nous. On s’est bien préparé parce que cela fait deux mois qu’on est ensemble sur plusieurs points.

 Quel est l’apport que vous avez tiré des jeux de solidarité islamique et du COSAFA ?

Ces deux tournois nous sont beaucoup servis parce qu’il y avait des choses à corriger. On a réussi à les faire. Lors des JSI, l’équipe est montée en puissance avec une défaite, un nul et une victoire. Et en COSAFA, on a terminé à la 3e place dans un tournoi relevé.

Vous entendez briser le signe indien ?

Je ne crois pas au signe indien. On sait que la Guinée est une bonne équipe mais on sait aussi que les années se suivent mais ne se ressemblent pas. Nous sommes bien prêts pour affronter cette équipe. La manche aller c’est chez nous, on a envie de partir au Mali avec des points positifs.

Est-ce à parler de revanche ?

Je dirais non parce qu’il reste un match de football. On sait que la Guinée est une bonne équipe qui a terminé 3e lors du dernier CHAN. Même si elle nous a éliminés 3 fois, on fera tout pour l’éviter. C’est important de ne pas prendre de buts ici. Et de partir avec un avantage.

Faut-il assurer la  relève du foot local ?

Même si je n’étais pas là lors de ces 3 dernières participations, j’ai beaucoup appris. La Guinée a gagné le Sénégal sur des détails et nous, on évitera tout cela. On veut participer à ce CHAN. On a une dynamique avec le sacre de l’Equipe Nationale A, la sélection féminine et les petites catégories. Et on espère que cela va continuer.

Quels sont vos objectifs ?

Aujourd’hui ce qui nous tient à cœur, c’est notre football local. On tient à le relever, à montrer le niveau qu’il a parce qu’on a fourni énormément de talents à l’étranger. Mais cela se passe sur le terrain avec des qualifications. Retourner au CHAN passe par la Guinée, on y est. On a pris pas mal de buts On n’a pris pas mal de buts. Et la remarque que j’ai aussi faite est quand on prend des buts c’est parce qu’on jouait à 10. Des joueurs étaient blessés ou sortaient… Il y a aussi des erreurs individuelles ce qui arrive souvent. Il faut et avoir une bonne animation défensive et derrière on marque beaucoup de buts.

Pape Ibrahima Ndiaye-Senegal7