Accueil Actualités En bisbille avec le Macky : Tapha doit-il payer son entêtement...

En bisbille avec le Macky : Tapha doit-il payer son entêtement devant la Crei et l’Ofnac ?

C’est Me Djibril War qui annonce la nouvelle sur les colonnes de WalfQuotidien. »Moustapha Diakhaté serait accusé d’avoir reçu 5 millions FCFA par mois pendant 5 ans quand il était président du groupe parlementaire Benno, sans compter les appuis des ministères et les rackets aux ministres ainsi qu’un immense patrimoine immobilier ». Mais la question est de se demander qui donnait de tels privilèges à Moustapha Diakhaté et pourquoi ?

A l’évidence, non seulement c’est l’Institution parlementaire elle-même qui a failli à sa gestion mais aussi le pouvoir. Car,on ne peut comprendre que tels errements aient lieu et qu’on laisse faire pour aujourd’hui vouloir les déterrer parce que politiquement Moustapha Diakhaté ne s’entend plus avec le Chef. Cette posture milite-t-elle en faveur de la vérité et de la démocratie ? Si par extraordinaire, l’ancien ministre conseiller s’entendait toujours avec son mentor, il n’y aurait certainement pas de tels problèmes. C’est donc ce « courant politique » crée de toute pièce qui serait à la base de la traduction de Moustapha Diakhaté devant la Crei et l’Ofnac. Cette brèche s’ouvre inévitablement sur les autres dossiers judicaires qui ont eu cours dans ce pays et qui démontrent à suffisance leur soubassement politique. L’affaire Karim Wade et l’affaire Khalifa Sall épousent les mêmes contours que celui de Moustapha Diakhaté. Quand le Chef n’a plus les mêmes visions politiques qu’un tiers, c’est la descente aux enfers sans commune mesure. Cela voudrait dire qu’en temps de paix tout marche pour le meilleur des mondes possibles mais en temps de « guerre »,c’est la Crei et l’Ofnac qu’on met en branle pour régler des comptes politiques. L’Etat va encore en pâtir car, c’est des moyens financiers et les Institutions de la République qui seront mobilisés pour régler des comptes politiques. Si de telles pratiques continuent de meubler le quotidien des Sénégalais, tout espoir d’émancipation démocratique de notre pays serait voué à l’échec.Diantre !
Assane SEYE-Senegal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici