Accueil Actualités Enseignement supérieur : Cheikh Oumar Hanne écarte l’idée d’une année blanche

Enseignement supérieur : Cheikh Oumar Hanne écarte l’idée d’une année blanche

Le Ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (Mesri) a fait le point, ce matin, à la suite de la lecture du communiqué du Ministère de la Santé sur l’évolution du coronavirus au Sénégal. Le gouvernement écarte toute idée d’une année blanche dans les universités. D’après Cheikh Oumar Hanne, les instances académiques vont prendre toutes les dispositions pour la reprise en présentiel en septembre/octobre 2020.
«En tout état de cause, selon nos estimations, les perspectives de finalisation de l’année universitaire en fin décembre 2020 sont justifiées et à notre portée. Ainsi, les instances académiques, en toute autonomie, prendront toutes les dispositions utiles pour le réaménagement du calendrier académique en vue de la reprise des enseignements en présentiel en septembre/octobre 2020», a rassuré le ministre Cheikh Oumar Hanne.A l’en croire, «avec la progression actuelle de la pandémie et l’éventail des risques éventuels, l’ouverture des campus pédagogiques et sociaux demeure problématique pour l’instant». Ainsi, précise-t-il, «la reprise des enseignements en présentiel est subordonnée, d’une part, à l’amélioration significative de la situation sanitaire nationale et d’autre part, à la mise en place de dispositifs offrant des garanties sanitaires au Personnel Enseignant et de Recherche (Per), aux Personnels Administratifs, Techniques et de Service (Pats), aux étudiantes et étudiants».
Diaraf DIOUF Senegal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici