Esclavagisme : Cri du cœur de la communauté soninké

1

La communauté soninké du Sénégal condamne l’esclavagisme qui sévit au Mali dénommée «Laada», qui fonctionne d’une manière héréditaire avec des travaux champêtres obligatoires pour certaines personnes, sous peine de représailles dont des sévices physiques illustrés par l’agression mortelle de Mountakha Diarisso, battu à mort avec 03 autres personnes en septembre 2020 à Diandoumé, un village malien.

Raison pour laquelle selon l’As, ces soninkés, regroupés autour de l’association soninkés Sénégal pour l’égalité et le progrès (Assep), appuyés par le mouvement pour la sauvegarde des droits de l’Homme du Mali de Boubacar Djim, ont tenu un point de presse samedi à Guédiawaye pour tirer la sonnette d’alarme et inviter le gouvernement malien ainsi que la Cedeao à réagir pour éviter un génocide.

Pape Alassane Mboup-Senegal7

Show Comments (1)