Espagne: les restes de l’ex dictateur Franco exhumés, 40 ans après sa mort

0

Les autorités espagnoles ont finalisé les préparatifs en vue d’exhumer les restes du général Francisco Franco d’un mausolée jeudi dernier, dans lequel ils reposent près de Madrid, a annoncé lundi le gouvernement espagnol.

Ils ont été ensuite transférés au cimetière du Pardo, dans la banlieue de la capitale espagnole, une opération qui s’est déroulée “en présence de la famille du dictateur”, précise le gouvernement dans un communiqué.

Dans un contexte de sécurité renforcée et dans le plus grand secret, son cercueil a été pris dans la vallée des morts et enterré de nouveau dans un coffre privé familial.

“C’est un symbole intense pour l’Espagne”, a déclaré le politologue Pablo Simon, “car le monument (Franco) a toujours été relié à ceux qui manquent à l’ancien régime”.

Le cercueil du dictateur, qui est sorti de la basilique porté par quatre membres de sa famille, a été transféré par hélicoptère, du mausolée du « Valle de los Caidos », situé à une cinquantaine de kilomètres de Madrid, au cimetière de Mingorubbio où repose son épouse dans le nord de la capitale espagnole.

Parmi les invités, Francisco Franco, son fils aîné, qui a qualifié l’opération et son caractère discret de stratagème politique du parti socialiste au pouvoir.

“Je ressens beaucoup de rage parce qu’ils ont utilisé quelque chose d’aussi lâche que de déterrer un cadavre, en utilisant un corps comme propagande et publicité politique pour gagner une poignée de voix avant une élection”, a déclaré son petit-fils à Reuters.

Au pouvoir depuis la mi-2018 et confrontés à une élection nationale le mois prochain, les socialistes cherchaient depuis longtemps à exhumer sa dépouille de la Vallée des morts, un immense monument construit sur les ordres de Franco et qui contient les restes de combattants des deux côtés de la guerre.

Senegal7 avec Afrikmag

 

Leave a comment