Accueil Actualités Exploitation du gisement de gaz de ngadiaga: Une nébuleuse de 1998 à...

Exploitation du gisement de gaz de ngadiaga: Une nébuleuse de 1998 à 2000 (Clédor Sène)

Depuis l’incendie survenu le 19 décembre 2020 dans un puits de gaz dans l’usine de Forteso, exploitant le gisement de Ngadiaga, la société américaine est propulsée au devant de la scène. A la suite de révélations de non-respect des principes de Responsabilité sociétale d’entreprise (RSE) et de la protection de l’environnement, l’exploitation du gisement de gaz de Ngadiaga par fortesa serait illégale.

« Fortesa est entrain d’exploiter le gaz de Ngadiaga depuis 1998 », révèle le leader du mouvement Claire-vision. Invité de nos confrères de Senego, Clédor Sène de souligner que: « le contrat de partage et de production du gaz (CRPP) n’a été signé qu’en 2001 ». Donc quatre (3) années d’exploitation illégale du gisement de Ngadiaga par la société américaine Fortesa, selon M. Sène qui dit détenir les preuves de cette nébuleuse.

Soulignant que le gisement de Ngadiaga a commencé à être exploité depuis 1978, Clédor Sène révèle d’autres gisements dans le périmètre de la région de Thiès. A l’en croire, Sébikhotane et Pout abritent des gisements de pétrole et de gaz qui ont déjà commencé à être exploités. Le leader de claire vision de brandir une livraison du journal « Jeune Afrique » de 1996 où l’on peut lire en effet: « depuis août 1991, Edouard Callan Interest, une firme américaine, tente d’évaluer et de localiser ce gisement. En fait, seules les réserves de Diamniadio, dans la région de Dakar, confirment le potentiel du bassin sédimentaire. Entre 1987 et 1992, 61 000 barils de brut et 37 millions de mètres cubes de gaz ont été exploités. »

A.K.C – Senegal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici