Accueil Actualités Fatou Bensouda : La CPI va s’intéresser à la Commission Vérité en...

Fatou Bensouda : La CPI va s’intéresser à la Commission Vérité en Gambie

Mme Fatou Bensouda, la procureure de la Cour Pénale Internationale (CPI), a annoncé que son institution suivra de près les travaux de la Commission Vérité, Réconciliation et Réparation (TRRC, sigle en anglais) en Gambie. 

C’était le lundi dernier le lundi dernier à Banjul en Gambie lors de la mise en place de la commission. A cette cérémonie, les 11 commissaires de la Commission ont prêté serment. La Commission aura à panser les plaies des gambiens après des années d’assassinats extrajudiciaires, de tortures et de mauvais traitements.

En se prononçant sur la manière dont la CPI appréciera les activités de la TRCC en Gambie, Bensouda a déclaré que la Cour « suivra les développements de la Commission avec un grand intérêt. La CPI est prête à assumer son mandat indépendant et impartial sous le statut de Rome avec conviction et dévouement, comme elle le fait dans toutes les situations où nous sommes compétents, dans le plein respect des principes de complémentarité ».

Bien que la Commission ne fasse pas partie du mandat de la CPI, elle a un lien avec le Statut de Rome sur des crimes tels que le génocide et les crimes systématiques contre l’humanité commis dans le cadre de politiques étatiques ou organisationnelles telles que le meurtre, la torture, le viol et le déplacement de populations.

Une partie des travaux de cette Commission va concerner la gestion de la Gambie Rechercher Gambie pendant les 22 ans de règne de l’ancien Président Yahya Jammeh.

En prévoyant ce que la TRRC aura à faire, Bensouda qui est gambienne a déclaré que les responsables d’actes criminels graves commis sous le régime de Jammeh doivent faire face à des poursuites judiciaires devant un tribunal dûment constitué, qui respecte et applique les normes les plus élevées en matière d’administration judiciaire. Pour la procureure de la CPI, la commission aidera la Gambie à écrire un nouveau chapitre et pour aller de l’avant elle doit compter avec son passé».

L’installation de la TRRC est la réalisation d’une promesse du Président gambien Adama Barrow. La Commission a pour mission de mener des investigations sur les différents évènements qui ont eu lieu durant le règne de l’ancien chef de l’Etat gambien, du coup d’Etat de juillet 2014, jusqu’à son départ en exil, en janvier 2017. La Commission a habilité à assigner à comparaître les auteurs présumés de crimes en justice.

Souleymane Sylla-senegal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici