Accueil Actualités Guediawaye : Toute la vérité sur le différend entre le maire...

Guediawaye : Toute la vérité sur le différend entre le maire Racine Talla et le Préfet

Racine Talla;,Guédiawaye

Le feu continue de couver entre le maire de Wakhinane Nimzatt et le Préfet de cette localité Chérif Blondin Ndiaye.A l’origine de leur quiproquo, un site abandonné dont les travaux de remblai ont été stoppés net par l’autorité préfectorale alors que son sous-préfet avait validé le démarrage des travaux lors de la délibération du Conseil municipal. Ce qui signifie en clair que l’autorité Préfectorale a outrepassé ses prérogatives car n’étant pas compétent au niveau de la commune.

Le torchon ne cesse de brûler entre la maire de Wakhinane Nimzatt,Racine Talla et le Préfet du département, Chérif Blondin Ndiaye.De quoi retourne leur désaccord ? Un site de recasement de sinistrés où des travaux de remblai avaient été enclenchés par un collectif appuyé par le maire Racine Talla afin de pouvoir à terme y caser des riverains ayant fait partie du lot des victimes d’inondation, avait été injustement fermé par l’autorité préfectorale. Mais le plus cocasse dans cette affaire, selon Babacar Mbaye Ngaraf, conseiller municipal de la commune de Wakhinane Nimzatt,c’est que le Préfet du département n’a pas compétence au niveau de la commune mais au niveau départemental. Deuxièmement, son Sous-préfet qui a approuvé la délibération du Conseil municipal pour l’enclenchement de ses travaux de remblai a été désavoué dans la chaine de responsabilité alors que ce dernier est un représentant légal de l’Etat au niveau de cette commune. En effet, depuis 2018, la mairie de Wakhinane Nimzatt a lancé un projet d’aménagement et d’amélioration du cadre de vie de Darou Rakhman, un quartier de cette localité où beaucoup de familles ont été déguerpies et recasées à Jaxaay et Tawfékh Yakari dans le cadre de la lutte contre les inondations. Les bassins de rétention et les canalisations qui y ont été effectués ont permis aux familles restantes de pouvoir continuer à habiter , libérées de la hantise des inondations. Seule fausse note, les travaux inachevés des maisons abandonnées transformèrent celles-ci en dépotoir sauvage d’ordures et de repaires de bandits. Le collectif aidé par le maire Racine Talla a dû chasser ses malfaiteurs et y entamer des travaux de remblai pour y caser définitivement le reste des familles impactées par les inondations. Ainsi, violant impunément la Loi,le Préfet du département a délibérément outrepassé ses fonctions en arrêtant les travaux de remblai approuvés par son subordonné le Sous-préfet de la commune.Ce qui a fait réagir Babacar Mbaye Ngaraf de l’Alliance “Sauver le Sénégal” et non moins conseiller municipal dans la Commune de wakhinane Nimzath. ” Nous allons lancer une pétition pour demander à Mr le Ministre de l’intérieur de dessaisir le Préfet de Guediawaye de la gestion de l’état d’urgence dans notre département car visiblement, notre préfet ignore l’urgence et la gravité de l’heure telle que annoncée par Mr le Président de la République. Sinon comment comprendre , aujourd’hui que nos populations,la main dans la main se consacrent corps et âmes à la guerre contre le Corona, les syndicats d’enseignants de même que les mouvements citoyens Gno lank, Aar li gnou bokk suspendent leurs plans d’action… ,et que le Préfet Chérif Blondin Ndiaye se permette de faire ce que bon lui semble au mépris des textes qui régissent ce dossier.
Assane SEYE-Senegal7