Accueil Actualités « Guerre » au Yémen-Bathie Ngoye Thiam : « Macky doit des...

« Guerre » au Yémen-Bathie Ngoye Thiam : « Macky doit des excuses au peuple sénégalais »

Il est dit que les Sénégalais ont la mémoire courte, mais ont-ils déjà oublié les longs mois durant lesquels SEM Macky Sall avait tenu le pays en haleine avec sa décision d’hypothéquer, contre vents et marées, la vie de 2100 soldats en les livrant à l’Arabie saoudite en « guerre » au Yémen ?

C’était en 2015. Le Yémen, république souveraine, était en pleine effervescence. Le président Saleh était chassé du pays lors du « printemps arabe » de 2011, après 34 ans de règne. Son vice-président, Hadi, choisi pour une période de transition de deux ans, resta quand même au pouvoir après ce délai. Une partie de la population, tantôt qualifiée de « rebelles », tantôt de « milices », tantôt d’« opposants », prit les armes et l’obligea à aller se réfugier en Arabie Saoudite. Sa Majesté le roi Salman décida alors d’envahir le Yémen pour remettre les rênes du pays à Hadi. On parlait aussi de sunnites et de chiites, d’Iran et de terrorisme, de tout et n’importe quoi, mais ce n’est pas ce qui nous concerne.L’Arabie saoudite, grande puissance militaire, soutenue par les États-Unis et leurs acolytes européens et moyen-orientaux dont un qu’on n’ose pas nommer, s’est alliée avec d’autres puissances pour assaillir le Yémen, un des pays les plus pauvres de la planète. Ces gens qu’ils attaquent n’ont même pas d’aviation. Les massacrer par des raids aériens est aisé. Par contre, les contrôler au point de leur imposer un dirigeant nécessite la présence de troupes au sol, et par conséquent des morts dans les rangs des envahisseurs. Cette invasion ne faisant pas l’unanimité dans son royaume, Sa Majesté savait que sacrifier des soldats saoudiens n’allait pas arranger les choses. Trouver une solution était facile : l’Afrique est là, avec des chefs d’États « amis » prêts à transformer leurs soldats en mercenaires. De la chair à canon à gogo.Macky avait tout de go proposé des milliers de jàmbaar. Et pour convaincre une partie de ses compatriotes, il avait joué la carte de l’obscurantisme, « tuur lëndëm ». Sachant la place que l’islam occupe dans le cœur de l’écrasante majorité des Sénégalais, il avait émis des phrases très orientées. « L’Arabie saoudite est le pays où le prophète Muhammad (Psl) est né et est enterré. (…) La Mecque et Médine s’y trouvent. Donc si ce pays a des inquiétudes sur sa sécurité, et demande l’aide de ses amis, le Sénégal ne reculera pas. ».Pour Bathie Ngoye Thiam,le Président Macky doit présenter ses excuses au peuple Sénégalais.

Assane SEYE-Senegal7

 

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments