L'Actualité en Temps Réel

Honorable Députée Mme Mimi Touré ! Pourquoi sur Rfi et Tv5 ?

Le leadership n’est ni masculin ni féminin, il est avant tout une incarnation dans l’âme et dans l’attitude. Le leadership n’est pas une question d’équité, il est d’abord un savoir-faire inné doté d’une intelligence dans le management, le contrôle et la maîtrise des situations difficiles et fondamentalement, la capacité de transcender l’égo afin de pouvoir mettre en pratique ses compétences et aptitudes professionnelles mais surtout humaines. Car le vrai leader, est celui où celle qui sait servir n’importe quelle situation et apporter une plus-value à la mission dans laquelle il ou elle s’est engagée ou que l’on lui a confiée.
En tant que plume Citoyenne, j’ai été déçue de voir l’honorable Députée Mme Aminata (Mimi) Touré quitter en pleine séance l’hémicycle sans donner de raison immédiate et valable aux milliers de ses concitoyens sénégalais qui, ce lundi 12 septembre 2022, suivaient sur toutes les chaînes de télévisions nationales et sur internet, l’installation de la 14e Législature de l’Assemblée Nationale sénégalaise.

Les heures qui suivent, quelle ne fut ma grande surprise, d’entendre et de voir l’Honorable Députée Mme Aminata Touré donner sur les ondes de RFI et la télévision française TV5, les raisons de son départ fracassant de l’hémicycle ! Quelle déception ! Pourquoi sur les chaînes étrangères ? Pourquoi pas sur nos chaînes nationales ?
Et l’Honorable Députée Mme Aminata Touré de répondre aux questions du journaliste de TV5, en soulignant qu’elle trouve que la nomination du nouveau Président de l’Assemblée Nationale est une injustice à son égard parce qu’elle a été tête de liste de la coalition Benno Bokk Yakaar lors des Législatives, et que quand il s’agit d’aller au charbon, on fait appelle aux femmes mais quand il s’agit de récompenser, elles sont moins méritantes. (Hum!!!??? – autant, je suis d’accord pour l’équité – mais autant je suis pour la règle suivante : – « A compétences égales, nominations égales).
L’Honorable Députée Mme Mimi Tourè a avancé comme principal argument aux journalistes français de TV5, que son départ de l’hémicycle est motivé par une question de mérite, d’engagement, d’équité pour les femmes et pour la justice. Parce que lors des législatives, c’est elle qui a parcouru 5275 km de route sur tout le territoire national pour aller convaincre les électeurs de voter pour la liste Benno Bokk Yakaar et sur ce fait, elle se sent plus méritante d’être à la tête de la deuxième Institution du Sénégal c’est-à-dire l’Assemblée Nationale.

A la question du journaliste de TV5 de savoir si elle va quitter Benno Bokk Yakaar, l’Honorable Députée Mme Tourè n’a pas répondu explicitement à cette question mais a préféré donner comme réponse, je cite : « Je suis une députée du peuple sénégalais, je compte défendre les intérêts de tous les sénégalais et apporter des projets de loi qui peuvent contribuer à renforcer la démocratie sénégalaise (…) ». Et d’ailleurs, en tant que députée, elle compte faire voter une loi pour limiter ou supprimer l’immiscion des familles présidentielles dans les affaires publiques de l’Etat parce que à la question du journaliste, elle semble faire comprendre à l’opinion publique que le nouveau Président de l’Assemblée Nationale l’Honorable Député Amadou Dame Diop est un ami de la Première Dame Marième Faye Sall, ce qui a motivé l’élection de ce dernier au perchoir de l’hémicycle.
La plume Citoyenne que je suis, est en droit de poser ces questions suivantes à l’Honorable Députée Mme Mimi Touré ;

• Pourquoi avoir boudé de manière si inélégante, vos collègues de l’hémicycle. Pourquoi avoir laissé en rade des millions de vos concitoyens sénégalais qui suivaient sur les chaînes de télévision et internet, l’installation de la 14e Législature et partir en catimini sans leur annoncer de vive voix (au micro s’il vous plaît) ne serait-ce qu’une petite raison de votre départ ?

• Honorable Députée Mme Mimi Toure, pourquoi avez-vous préféré les chaînes étrangères en l’occurrence RFI et TV5 pour apporter vos réponses aux mille questions que vos concitoyens se posaient sur votre départ de l’hémicycle ? Ce qui m’étonne dans tout ça, est que, je ne verrai jamais un député français ou européen accorder une interview de ce genre à un journaliste sénégalais comme Mamadou Ibra Kane de EMEDIA, pour fustiger un incident ayant eu lieu dans le parlement français ou européen.
• Honorable Députée Mme Mimi Touré, vous avez dit avoir parcouru plus de 5175 km lors des Législatives pour convaincre les électeurs de voter pour la liste Benno Bokk Yakaar mais par contre vous n’avez pas été capable d’accorder à vos concitoyens un temps soit peu de cinq (5) minutes de votre temps pour leur expliquer le choix de votre boycott ?

• Une autre question me taraude l’esprit – le Président de la République, Son Excellente Macky Sall, en vous choisissant lors des Elections Législatives comme tête de liste de Benno Bokk Yakaar, vous avait-il promis de vous nommer Présidente de l’Assemblée Nationale ?

• En quoi Madame Mimi Touré se dit-elle plus méritante d’occuper le poste de Président de l’Assemblée Nationale que quelqu’un d’autre de Benno Bokk Yakaar?

• J’aimerais aussi savoir quelles sont les principales raisons du court séjour (d’une durée d’un an) de Madame Mimi Touré sur les trois stations qu’elle a occupées au sein du Gouvernement du Président Macky Sall?

Soyons explicite :
Mme Aminata Touré a commencé à servir le Gouvernement à partir de 2012. D’abord en tant que Ministre de la Justice de (2012 à 2013) ensuite comme Premier Ministre de (2013 à 2014) avant de se voir confier entre (2019 à 2020) la Présidence du Conseil Économique Social et Environnemental, en remplacement de Madame Aminata Tall qui a dirigé cette institution durant six années.

Donc en grosso modo, si on fait le décompte, Mme Mimi Touré n’a servi le portefeuille ministériel du Gouvernement Macky Sall que sur une période de deux années au maximum ! C’est-à-dire, un (1) an comme Ministre de la Justice, et un (1) an comme Premier Ministre, avant de passer à la station suivante comme Présidente du Conseil Économique, Social et Environnemental (CESE) où elle a servi pendant un (1) an. Avant d’occuper cette Institution, elle a été nommée Envoyée Spéciale, après son départ à la tête du Gouvernement en 2014 comme Premier Ministre.

• La plume Citoyenne que je suis, souhaiterait savoir pourquoi Mme Mimi Touré n’a jamais duré longtemps au niveau de ces trois stations ? Ne méritait-elle pas de rester longtemps à ces postes ? Qu’est-ce qui a motivé ces changements de postes?

• J’aimerais aussi savoir si les nominations, de manière générale, sont-elles une question de choix personnel ou de service au peuple ? Si l’on sait que chaque citoyen qui occupe une station administrative publique est soit nommée par décret présidentiel ou bien soit par élection par la voix des citoyens pour servir une mission bien déterminée.

• Une autre question à Mme Mimi Touré. Pourquoi avoir attendu 2012-2022, c’est-à-dire, dix (10) ans après votre entrée en 2012 dans le Gouvernement du Président Macky Sall, pour ensuite venir dénoncer sur les ondes étrangères, l’immiscion de la famille Sall/Faye dans les affaires de l’Etat ? Pourquoi décrier ce fait aujourd’hui ?

A mon humble avis, je pense que, étant des concitoyens à part entière, tout membre de la famille présidentielle a aussi le droit et le mérite de participer à la gestion des affaires publiques de l’Etat. Et ce, bien entendu avec un droit de regard des autorités compétentes sur la gestion de l’affaire confiées à ces concitoyens. Mais, quant à les empêcher de s’immiscer dans les affaires publiques de l’Etat, cela me semble impossible puisque tout le monde sait que ce fait n’est pas uniquement sénégalais ou africain que je sache ! Pour ne pas citer de noms, beaucoup de pays occidentaux et asiatiques le pratiquent également.

Je conclurais en soulignant un point crucial à tous les politiciens de mon pays.
Apprenez à laver vos linges sales en intimité. Vous avez mieux à gagner dans la concertation et le consensus. Ce qui se passe au sein de Benno Bokk Yakaar ne regarde personne en dehors des militants du parti. Apprenez à vous concerter et à trouver une solution ensemble à vos problèmes. Aussi houleux que soient les pourparlers, ce qui est le plus important à éviter : est que la montagne accouche d’une souris.
Vive le leadership dans toute sa noble définition !

Qui est Aminata Touré (Mimi)?
Je partage avec vous ce que j’ai lu sur le web concernant ses débuts et son parcours.

Aminata Touré est la fille d’un médecin et d’une sage-femme. Elle grandit dans une grande famille, entourée de ses sept frères et sœurs. Elle commence sa scolarité à Tambacounda puis continue ses classes de lycées à Kaolack avant d’obtenir son baccalauréat au lycée Van Vollenhoven de Dakar en 1981. Elle continue ses études en France. A Dijon tout d’abord, où elle obtient une maîtrise en économie, puis part à Aix-en-Provence et y obtient un DESS en gestion des entreprises. C’est à l’École internationale de management de Paris, qu’elle soutient son doctorat en management financier international. Enfin, l’International School of Management de New York lui octroie le titre de docteur en économie. Pendant ses études, Aminata Touré s’engage politiquement et rejoint les mouvements de gauche universitaires.

Aminata Touré commence à travailler en 1988, dans l’ancienne compagnie des transports SOTRAC, en tant que responsable du marketing et de la communication. Mais l’engagement militant n’est jamais loin : ainsi, en 1993, elle devient la directrice de campagne du candidat à la présidentielle Landing Savané. Elle s’engage ensuite auprès de l’Association sénégalaise pour le bien-être familial avant de devenir à partir de 1995 fonctionnaire pour le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP) à New York. Elle conseille des gouvernements, comme le Burkina Faso et participe à des programmes spécifiques, tels que “genre et VIH”. C’est en 2003 qu’elle devient directrice du département droit humain du FNUAP. Elle reste à ce poste pendant 7 ans. Elle est de retour au Sénégal en 2010 pour participer à la campagne de Macky Sall. Elle devient ensuite Garde des Sceaux du nouveau gouvernement Mbaye. Elle est nommée en 2013 Premier ministre et occupe ce poste pendant un an. Elle devient ensuite envoyée spéciale du chef de l’Etat sur le plan national et international.

Plume Citoyenne
MaremKANTE