Hydrocarbures : L’Afrique mise sur le gaz vert pour son développement

L’Afrique ne peut se développer sans pour autant utiliser les énergies fossiles. Macky Sall en est convaincu. Par conséquent, il veut que le gaz soit considéré comme un label vert.

À l’ouverture du sommet des chefs d’Etat et de gouvernement et la Banque mondiale sur l’IDA (Association internationale de développement), le chef de l’Etat Macky Sall, non moins président de l’UA a plaidé en faveur d’une « exploitation de nos ressources pour une transition énergétique juste et équitable, afin d’assurer l’accès universel à l’électricité ».

Alors que les pays industrialisés préconisent l’arrêt des financements des énergies fossiles, le gaz africain suscite un grand intérêt dans un contexte de guerre en Ukraine.

Selon le président Macky Sall qui a souvent plaidé en faveur du maintien de ces, un soutien international croissant il y’a pour le développement des ressources gazières en Afrique dans le cadre de la transition énergétique du continent.

La guerre en Ukraine et les efforts des économies développées pour réduire leur dépendance à l’égard de la Russie ont entraîné un regain d’intérêt pour le gaz africain. Le gouvernement allemand, par exemple, a déclaré en mai qu’il pourrait aider à explorer un champ de gaz au Sénégal.

A.K.C – Senegal7