Immeuble Coseprim sur la Vdn : Bras de fer entre la mairie de Ouakam et les occupants du parking

0

La tension était vive hier en début de soirée devant l’immeuble Coseprim sur la Vdn. De vives altercations ont opposé des éléments de la mairie de Ouakam et le collectif des occupants professionnels de l’immeuble. L’espace de parking du bâtiment est là pomme de discorde.Il a fallu l’intervention de la police de Dieupeul pour baisser la tension

Rien ne va plus entre le maire de Ouakam et les occupants de douze activités professionnels qui se déroulent dans l’immeuble Coseprim. L’affaire remonte au 26 juin 2018, quand le collectif des Occupants Professionnels de l’immeuble avait saisi la DSCOS et le sous préfet de Ngor-Almadies-Yoff contre ce qu’elle qualifiait de tentative d’occupation illégale de leurs places de parking professionnel destiné à 36 véhicules par des vendeurs de véhicules d’occasions, contigüe à leur immeuble renseigne Souleymane Gaye, le représentant de Coseprim, la société propriétaire de l’immeuble. L’espace avait été cédé sous forme de contrat par la mairie de Ouakam. Le Directeur de la DSCOS avait trouvé un compromis. Il s’agissait de diviser l’espace en deux et céder la moitié aux vendeurs de véhicules puisqu’ils disposaient d’un contrat en bonne et due forme de de la part de la municipalité de Ouakam. Mais depuis quelques temps la mairie est revenu à la charge confie Mr Gaye. Et pour cause , d’autres vendeurs de véhicules d’occasions se sont présentés sur les lieux pour occuper l’autre moitié dévolue pour le parking des agents de Coseprim. Ce malgré que les occupants de l’immeuble versent chaque mois 100 000f dans les caisses de la mairie. Ce samedi au alentour de 21 heures des individus qui se sont présentés comme des avants de la mairie de Ouakam accompagnés de gros bras ont fait irruption sur le parking pour les besoins Disent-ils, du mur de clôture de l’espace attribué à de nouveaux vendeurs de véhicules d’occasion. Informé par le vigile de l’immeuble , de vives altercations ont opposé les professionnels de l’immeuble Coseprim et ces éléments de la mairie de Ouakam. Une tension qui a nécessité l’intervention de la police de Dieupeul. La mairie qui campe sur sa position promet de revenir encore à la charge. Mais c’est dans compter sur la détermination de Souleymane Gaye et ses camarades. Le collectif des Professionnels de l’immeuble COSEPRIM ne comptent pas céder à la pression encore moins céder cet espace restreint restant au profit de vendeurs de vehicules d’occasion.

Affaire à suivre

Leave a comment