Accueil Actualités Immigration Africaine : Plus de 7.400 morts sur les routes ces cinq...

Immigration Africaine : Plus de 7.400 morts sur les routes ces cinq dernières années (OIM)

Immigration 780x405

L’organisation internationale pour les migrants (OIM) a indiqué le mardi 10 septembre que plus 7.400 hommes, femmes et enfants sont morts dans leurs migrations à travers l’Afrique depuis 2014.

Selon le communiqué publié sur OnuInfo, environ 25 migrants africains meurent chaque semaine (environ 1300 chaque année) sur le continent africain avant même d’embarquer pour de périlleux voyages maritimes vers l’Europe ou la péninsule arabique.

Selon les dernières données publiées par le Projet sur les migrants disparus (MMP) de l’OIM, 573 migrants sont morts, à ce jour, cette année, sur le continent africain.

« Ces statistiques ne reflètent pas entièrement la véritable ampleur de la tragédie, car ces chiffres ne représentent que les décès rapportés », a précisé le porte-parole de l’OIM, Joel Millman, lors d’un point de presse mardi à Genève.

Sur les plus de 7.400 décès de migrants africains enregistrés ces cinq dernières années, près de 60% (4.400) ont été signalés en Afrique du Nord. « Cependant, les décès dans cette région ne sont pas bien connus et le nombre réel de vies perdues lors de la migration reste inconnu », a ajouté M. Millman.

Les itinéraires de migration en Afrique subsaharienne sont également dangereux, comme en témoignent les 1.830 décès enregistrés par le MMP depuis 2014. Un grand nombre de ces décès ont été enregistrés en Afrique de l’Ouest, où 240 personnes auraient perdu la vie en 2019. Les routes terrestres dans la Corne de l’Afrique et le périlleux passage maritime a travers le golfe d’Aden et la mer Rouge ont coûté la vie à au moins 1.171 personnes depuis 2014.

Des migrants ont déclaré avoir vu d’autres personnes mourir de faim, de déshydratation et être exposés à des conditions météorologiques extrêmes, a des accidents de véhicules et aux violences aux mains de passeurs.