L'Actualité en Temps Réel

Impasse : Pourquoi l’inhumation des patients infectés au Covid-19 pose problème !

0

Ce n’est point parce que la dignité des sénégalais emportés par le Coronavirus est bafouée mais c’est parce qu’il y a un véritable hic quant au mode de transmission de la maladie après la mort. Le problème, c’est que les connaissances sur ce virus sont extrêmement limitées après la mort. Les Sénégalais qui se sont récemment insurgés contre l’inhumation de leurs compatriotes  dans leurs cimetières l’ont fait parce qu’ils craignent d’être contaminés dès lors qu’aucune étude n’est encore à mesure d’expliciter de façon scientifique le comportement du virus après la mort.

Il est prouvé que le risque infectieux de la maladie à Coronavirus ne disparaît pas immédiatement avec le décès d’un patient infecté ,même s’il est avéré  que les voies de transmission sont réduites.

Des scientifiques ont indiqué qu’après la mort d’un patient infecté ,des sécrétions corporelles se déposent sur une surface plane et métallique et sont susceptibles  être contagieuses.

La peur que la maladie se propage post-mortem et la possibilité d’attraper le virus à travers des corps infectés est bien fondée.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), tant que les précautions nécessaires sont prises, il n’y a aucune raison de craindre que le Covid-19 se propage via les corps des personnes décédées.

« À ce jour, il n’existe aucune preuve que des cadavres transmettent la maladie aux vivants », a déclaré William Adu-Krow, porte-parole de l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS/OMS), lors d’une conférence de presse au début du mois.

« Cela dit, ce n’est pas parce que nous disons qu’il n’est pas infectieux, que vous allez embrasser le défunt ou quoi que ce soit de ce genre, même si vous l’aimiez beaucoup », a ajouté l’expert.

D’évidence, les parents ou amis d’une victime de Covid-19 doivent s’assurer que le corps est préparé pour l’enterrement ou l’incinération par des professionnels adéquatement formés et protégés, comme les employés des services funéraires. « .

L’incinération est une question de choix culturel et de ressources disponibles », ajoute-t-elle. Les personnes chargées de manipuler les corps – par exemple, pour les mettre en terre – doivent porter des gants et se laver soigneusement les mains avant et après, en se débarrassant des gants.

Il n’est pas nécessaire de se débarrasser hâtivement des corps des victimes de Covid-19, ajoute l’OMS. Toutefois, il urge de signaler que les Sénégalais qui craignent d’être contaminés n’ont pas torts  car après la mort, personne au monde ne peut en dire plus sur le comportement du virus .

Que ce soit sur le cadavre où  après son inhumation sous terre. Certes, les précautions sont nécessaires pour tout enterrement à cet effet mais on ne peut aussi empêcher les gens d’avoir peur d’être contaminés.

Mais également, on ne peut s’empêcher d’enterrer nos morts de Covid-19 car leur dignité ne doit en aucun cas être bafouée. La question du comportement de la maladie à coronavirus après la mort reste toujours entière. Diantre !

Assane SEYE-Senegal7

 

 

laissez un commentaire