Accueil Actualités Inondations : Quand la détresse des sinistrés « allument » les politiciens !

Inondations : Quand la détresse des sinistrés « allument » les politiciens !

Inondations

Le landerneau politique national  est en pleine effervescence et les hommes politiques se tirent dessus comme des Westerns  décidés à s’épuiser jusqu’à la dernière cartouche. Pour cause, le inondations et leurs corolaires. Mais le constat est que ses inondations  les auront au moins  permis  de se ressusciter et  de vider leur sac à la face du monde. Clivages politiques ou volonté affirmée de se positionner, n’eut été les  dernières  averses orageuses, le landerneau politique serait muet comme une carpe.

En politique, dit-on souvent, rien n’est gratuit. Et le landerneau politique national l’aura appris à ses dépens puisque le calme  qui y était jusque -là plat entre adversaires politiques se disperse.

Ainsi, il aura fallu que le ciel ouvre ses vannes et suscitât des inondations pour voir le débat politique s’ouvrir de plus bel. Et le point de départ serait inéluctablement l’affaire des 750 milliards du plan décennal de gestion des inondations (Pdli) mis en branle par le Chef de l’Etat et qui s’étale de 2012 à 2022.

Le prétexte aura été de taille puisque les populations inondées dans les quatre coins du pays auront déclenché un volet de bois vert à l’endroit du pouvoir de Macky. Les médias mis à contribution, rendirent caustique cette équation insoluble qui a plongé une bonne partie de nos concitoyens dans le désarroi et la précarité totale.

Bougane tire sur Sonko et tente de l’isoler politiquement. L’ancien député Thierno Bocoum tire sur Sonko, ce dernier tire sur le pouvoir  et  cherche des voies pour mettre au pas le leader de Pastef.Ce qui veut dire que ça chauffe sur tous les plans.

Les populations  sinistrées se débattent sous les eaux pendant qu’un plan Orsec est mis en branle par l’Etat pour les secourir.

En effet au nom des inondations et du statut du chef de l’opposition, le président Macky est parvenu à diviser l’opposition après avoir dégainé 10 milliards pour soulager les » naufragés ».

A l’image des Werterns qui se tirent dessus sans discernement, les leaders du landerneau politique national semblent réveillés de leur torpeur. Et ce,en perspectives de la présidentielle de 2024.

Assane SEYE-Senegal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici