Accueil Actualités Insanités et règlements de compte entre apéristes : Ce que risque le...

Insanités et règlements de compte entre apéristes : Ce que risque le Macky !

insanités

Le Sénégal vit des heures très difficiles car au moment où le pouvoir de Macky dervait imaginer l’inimaginable pour  sortir ses compatriotes de l’ornière, de hauts responsables  apéristes s’invitent à des insanités qui n’honorent  pas notre pays. Un véritable casus belli est ainsi enclenché  par le Macky  à l’endroit du peuple sénégalais. Et   les conséquences de tels actes ne se feront pas attendre en 2024.

Les insanités et les insultes relevées sur des audios et prêtées à l’ancien président du parlement de la Cedeao, Moustapha Cissé Lô visant certains responsables de l’Alliance pour la République sont parties pour discréditer politiquement le pouvoir en place.

Pour cause, depuis l’apparition de ces audios, les Sénégalais ne cessent de condamner avec la dernière énergie de tels écarts de langage proférés par de hauts dirigeants.

Et les conséquences politiques  ne se feront pas attendre du côté du pouvoir. Cissé Lô aurait accusé certains responsables du pouvoir d’être trempés dans des nébuleuses préjudiciables aux Sénégalais.

L’affaire est suffisamment grave pour être réduite à de simples bisbilles entre factions apéristes.

Car, elle reste mitoyenne à la République et aux intérêts contingents du pzuple.

Nos compatriotes croyaient avoir plébiscité des gens  assez responsables, dotés d’une certaine ascèse intellectuelle et politique leur permettant de gouverner ce pays sur la droite ligne et conformément  à la gestion et sobre et vertueuse  tant rabâchée  à l’entame de leur magistère.

Mais aujourd’hui, les Sénégalais se sont rendus compte qu’ils ont surtout affaire à des gens qui ne s’intéressent qu’à la politique politicienne et à leurs avoirs. Point barre.

C’est à dire au lieu de servir les Sénégalais, ces gens du pouvoir se servent du pays contre vents et marées.

C’est comme qui dirait qu’ils présenteraient le Sénégal comme un gâteau à partager.

Celui qui ne reçoit pas sa part est prompt à verser dans le déballage, cependant ceux qui ont eu leurs parts, ne vont piper mot.

Et ce, devant des sénégalais qui survivent à l’épreuve de la Covid-19 et d’une économie de plus en plus déliquescente. Troisième mandat, dauphinat, tutti, quanti, plus rien ne passera de toutes ces ambitions politiques affichées par le Macky.

L’on peut tromper le peuple une seule fois mais l’on ne peut continuer à  le faire éternellement.

C’est impossible. Et les Sénégalais ont à présent tout compris. Et ceux qui ont tout compris n’attendent que 2024 pour  se défaire de ce pouvoir qui aura atteint ses limites en termes de non-respect du peuple et de son incapacité à gouverner dans la justice sociale.

Assane SEYE-Senegal7

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici