Accueil Actualités Keur Massar : 1 tonne de chanvre indien saisie dans un bâtiment...

Keur Massar : 1 tonne de chanvre indien saisie dans un bâtiment en construction

Jugés ce mardi devant la chambre criminelle de Dakar pour des faits de trafic international de drogue, d’association de malfaiteurs et de blanchiment d’argent, Gorgui Ngollo Ly, Saliou Nguingue et Ousmane Tall risquent gros. Le parquet a requis 5 à 15 ans de travaux forcés contre les accusés.
Les faits reprochés à Gorgui Gollo Ly, Ousmane Tall et Saliou Nguingue remontent au 6 Août 2017. Exploitant une information anonyme dénonçant un trafic intense de drogue à Keur Massar, les éléments de l’Office Central pour la Répression du Trafic Illicite de Stupéfiants (Ocrtis) n’ont pas perdu de temps pour mettre la main sur les dealers présumés.
C’est ainsi que le nommé Ousmane Tall a été interpelé alors qu’il venait de sortir dans un bâtiment en construction, sis à Keur Massar, près de la Sedima. La perquisition effectuée sur les lieux avait permis aux agents d’y retrouver 56 sacs de chanvre indien équivalent à 1 tonne 392 kg, entreposés dans une chambre.
Cuisiné par les enquêteurs, le mis en cause soutient que la drogue appartient à Gorgui Ngollo Ly. « C’est celui-ci qui a pris la maison en location. Je suis son coursier. Je suis chargé de lui transporter le produit prohibé chez lui à la Cité Fadia. Sur ce, il m’offre la somme de 50 000 FCFA » a avoué le trentenaire, domicilié à Niarry Tally.
Entendu à son tour, Gorgui Ngollo Ly, né en 1978 déclare qu’il s’active dans ce commerce illicite depuis 2010. A l’en croire, il a acheté le produit nocif chez mon fournisseur Malien, D. C. « C’est un chauffeur du nom de Jazo qui a transporté la drogue de Mali jusqu’à Dakar », reconnait-il.
Abondant dans le même sens, Saliou Nguingue allègue qu’il était venu acheter 2 kg de chanvre indien au prix de 115 000 FCFA. Domicilié à Grand-Yoff, le charretier ajoute qu’il avait passé sa commande auprès d’Ousmane Tall. « C’est ce dernier qui m’avait donné rendez-vous à la Cité Fadia chez Gorgui. Une fois la-bas, j’ai été appréhendé par les enquêteurs », narre-til.
Inculpés pour des faits de trafic international de drogue, d’association de malfaiteurs et de blanchiment d’argent, les accusés ont adopté le système de défense de la dénégation lors de leur comparution ce mardi devant la chambre criminelle de Dakar. « J’avais sollicité les services d’Ousmane Tall pour qu’il répare le toit et la case de l’escalier.
Lors de leur interrogatoire, mes coaccusés ont été torturés par les enquêteurs raison laquelle j’avais dit que la drogue m’appartenait. Je les avais trouvés dans un état piteux. Je ne connais même pas Saliou Nguingue », s’est dédouané le cerveau présumé de la bande après trois ans derrière les barreaux.
Convaincu de la culpabilité des accusés, le représentant du Ministère public a requis 15 ans de travaux forcés contre Gorgui Ngollo Ly et Ousmane Tall.Concernant Saliou Ngingue, le procureur a disqualifié les faits en délit d’offre ou cession de chanvre indien avant de solliciter 5 ans ferme contre lui.
De son côté, Me Fatou Sarr a sollicité une application bienveillante de la loi pour Gorgui Ngollo Ly pour les infractions de trafic international de drogue et d’association de malfaiteurs. Toutefois, la robe noire a plaidé l’acquittement pour le chef de blanchiment d’argent.
Conseils de Saliou Ngingue et Ousmane Tall, Mes Diabel Samb et Ousmane Thiam ont sollicité l’acquittement de leurs clients. A en croire les avocats, ces derniers se sont retrouvés au mauvais endroit au mauvais moment.Au terme de leurs plaidoiries, le président de la chambre a fixé son délibéré au 27 octobre prochain
Kady FATY – Senegal7

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici