Accueil Actualités Khalifa libéré : Sonko convaincu d’être la nouvelle cible...

Khalifa libéré : Sonko convaincu d’être la nouvelle cible du Macky

Ousmane Sonko Pikine 3

Après la libération impromptue de Khalifa Sall suite à ses démêlées d’avec l’affaire de la caisse d’avance de la municipalité de Dakar, Sonko devient à nouveau l’agneau de sacrifice suite à l’affaire des 94 milliards. Et au moment où les retrouvailles Wade -Macky soufflent du baume dans le cœur des Sénégalais, l’assemblée nationale manœuvre à souhait pour mettre au gnouf Sonko. L' »Ours perd ses poils mais jamais ses vices ». Le vent de décrispation tant rabâché ne serait que du mirage grassement servi aux Sénégalais.
Dans un pays où les coups bas entre politiciens sont érigés en système, il n’est guère surprenant de voir les « élites » politiques se déchirer pour le contrôle du pouvoir. En effet après la libération de Khalifa Sall qui aura purgé plus de 900 jours de prison suite à l’affaire de la caisse d’avance de la municipalité de Dakar et les retrouvailles Wade-Macky ,un vent de décrispation grandeur-nature a soufflé dans tout le pays. Mais le leader de Pastef n’est guère de cet avis. Lors de sa rencontre avec ses militants et responsables hier dimanche à Pikine, Ousmane Sonko a indiqué qu’il y aurait un vaste complot ourdi par l’assemblée nationale et la Justice en son encontre relativement à l’affaire des 94 milliards. Il a par ailleurs affirmé que le combat ne fait que commencer car le pouvoir chercherait à détruire son casier judiciaire pour l’empêcher de se présenter en 2024.Très en verve, le chef de fil de Pastef est d’avis que son parti est dans le cœur de toute la jeunesse, de la diaspora et même des adultes. Qu’il est le seul parti qui est allé à l’élection présidentielle sans coalition et qui a obtenu un résultat probant. Pour Sonko, le combat ne fait que commencer. Mais à y voir de près, l’on se rend compte que l’affaire des 94 milliards se combine aux manœuvres de « Synergie Républicaine » qui est en passe de soumettre à l’assemblée nationale une proposition de loi visant à empêcher aux fonctionnaires radiés de briguer la magistrature suprême. Ce qui signifie en clair que c’est Ousmane Sonko qui serait virtuellement visé. Ainsi ,malgré le vent de décrispation qui souffle dans la pays, l' »Ours perd ses poils mais jamais ses vices. Le système Macky ne vise qu’à écarter les opposants les plus en vue pour les empêcher de briguer la magistrature suprême. C’en est un secret de polichinelle sous nos cieux.
Assane SEYE-Senegal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

trois × un =