Khalifa Sall en tournée politique dans le Sénégal des profondeurs, Macky Sall lui demande d’assumer…

0

Le maire de Dakar ne cache plus ses ambitions de faire cavalier seul, du moins, sans l’aval du secrétaire général du Parti socialiste. En effet, Khalifa Sall a entamé, depuis quelques temps, une tournée politique nationale dans le Sénégal des profondeurs.

Khalifa Sall semble vouloir rallier le maximum de socialistes possible à sa cause. Sa candidature pour l’élection présidentielle de 2019 semble se dessiner car, depuis un bon moment, il a entamé une tournée nationale. Ce, juste à 1 an des élections législatives de juillet 2017, et 2 ans de la présidentielle de 2019. Même s’il n’a pas avoué, publiquement, ses ambitions, le maire de Dakar est en train de poser ses jalons, sans l’aval de la direction du Parti socialiste.

Et selon une source de nos confrères du journal l’Enquête, Khalifa Sall est actuellement dans le département de Dagana pour répondre à une invitation d’un responsable politique.

Pour rappel, le 26 septembre dernier, le secrétaire à la vie politique du Ps avait reçu plus de 500 délégués venus des 45 département du Sénégal et de la diapora, afin de prendre part au premier conseil national du mouvement And Doolel Khalifa Sall (Adk). Le maire de Dakar avait profité de l’occasion pour exprimer son intention de rendre visite à tous les participants dans leurs localités respectives. Chose promise, chose due.

Du côté de l’Alliance pour la république, le cas de Khalifa ne semble guère inquiéter. Selon le président de la République « il est libre de partir« . Dans une interview accordée au journal Jeune Afrique, Macky Sall demande à ce dernier d’assumer. « Je suis un démocrate et un libéral. Je n’exigerai jamais que quelqu’un me suive aveuglément. Donc s’il y a des gens au sein de notre coalition qui ne sont pas d’accord, il sont libre de partir. Cela vaut aussi pour Khalifa Sall. Je n’ai aucun problème avec ça, seulement, il faut assumer sa rupture« , conseil le chef de l’Etat.

Même son de cloche pour Yoro Dia. Le journaliste et politologue trouve qu’il est temps pour Khalifa Sall de s’assumer afin de trancher le débat. Selon lui, Khalifa développe une stratégie de la peur. Dans son analyse, il considère: « Il faut qu’il ait le courage de dire à tout le monde qu’il sera candidat ou qu’il ne le sera pas. A mon avis, il est en train de développer une stratégie de la peur face à Ousmane Tanor Dieng qui maîtrise mieux leur parti que lui. Il a peur d’affronter le secrétaire général du Ps qui est dans le camp présidentiel. Voilà la réalité« .

Sur ce, Yoro Dia de confier que le maire de Dakar est en train de tomber dans le piège de Tanor à qui le président Macky Sall vient d’attribuer la gestion du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct).

Leave a comment