Accueil Actualités Kidnapping, disparition, réapparition : Le cas Boly Kane boucle la série ...

Kidnapping, disparition, réapparition : Le cas Boly Kane boucle la série 2020 !

Des farces de mauvais goût ou des mensonges crus, c’est ce qu’on est tenté de dire des séries de rapt supposé, de disparition et réapparition inventés de toutes pièces par des tiers et relayés par les médias. En effet en l’espace de quelques mois, la psychose s’est emparée des Sénégalais et des chefs de famille qui ne dorment plus du sommeil du juste à cause de ces cas de disparition supposés qui finissent toujours en eau de boudin. La vérité est que tant que le mensonge n’est pas répréhensible aux yeux de la loi, cette spirale se fera crescendo.

Qui ne se rappelle pas du fameux Kidnapping de la Dame Coumba Kane Sarr de Keur Mbaye Fall ! Un kidnapping qui aura plongé les Sénégalais dans une psychose totale au point de pousser certaines familles à barricader leurs filles et leurs enfants pendant  plusieurs journées par souci de sécurité.

Mais le film de l’événement aura servi un scénario digne d’un montage sans fondement qui frise le mensonge. Les pandores de la Section de recherches ont relevé que le jour des faits, le 15 janvier dernier, le premier bornage localisait Coumba Kane à Keur Mbaye Fall, précisément à 12h 52mn.

Puis, elle sera géo-localisée le même jour, à la Cité Lobatt Fall à 13h 46mn. Quelques heures plus tard, à 18h 32mn, elle est tracée à Touba, puis en dernier ressort à Linguère à 21h 36mn. Le dernier bornage indique qu’elle y serait restée 24 heures avant de rallier à nouveau la ville de Touba où elle sera signalée à la Police.

Point n’est besoin de livrer ici tous les détails de l’enquête car les limiers et les pandores qui ont eu à travailler sur ce dossier savent en âme et conscience que toute cette histoire est cousue de fil blanc. Comme si cela ne suffisait pas, les radars de Sénégal7 ont encore repéré une seconde affaire.

La dame Awa Ndiaye épouse de Oustaz Oumar Ahmeth Sall sera portée disparue. L’affaire aura fait grand bruit dans le pays. Quelques jours après, la dame sera interpellée par une patrouille nocturne par des éléments du dahira Moukhadimatoul Khidma, organisation qui gère la grande mosquée et le cimetière de Bakhya.

Mais, c’est après identification que les membres du dahira se sont rendus compte qu’il s’agissait de l’épouse du prêcheur de Jaxaay. C’est ainsi qu’Awa Ndiaye a été remise au Commissariat urbain de Dianatou avant d’être remise à son époux.

La troisième affaire portera sur la subite disparition de la fille de Mame Makhtar Guèye vice-président de l’Ong Islamique Jamra le jour de la fête du Saint Valentin. Les supputations sur cette prétendue affaire faisaient allusion à des représailles des contempteurs de celui qui se bat contre l’homosexualité, la pédophilie et la franc-maçonnerie ;entre autres.

Mais comble du destin,24h après, le Lieutenant Ndiassé Dioum déclare sur les ondes de la Rfm que la fille de Mame Makhtar Guèye est saine et sauve et qu’elle a été retrouvée dans une auberge à Yoff en compagnie de son amant.

Et bonjour les dégâts car Mame Makhtar Guèye aura vidé son « chargeur » sur ce policier en chef. Alors que Senegal7 se préparait à rentrer à son hub numérique, voilà que la disparition du Principal du CEM Ousmane Ngom de Thiès   aura encore attiré  l’attention de ses radars.

Professeur d’histoire et de géographie, Sadiouka Mbodji aura servi pendant longtemps au Lycée Malick Sy de Thiès comme professeur, avant de se retrouver à la tête du CEM Ousmane Ngom depuis quelques années.

Nos radars déployés nous signalent qu’il a été retrouvé à Touba,ce mardi. Sa famille s’apprêterait à aller le ramener à la maison. L’affaire de la basketteuse de Guinaw Rails boucle en effet ces cas de disparition et réapparition intrigantes de ces derniers temps. Boly Kane la victime entretient le suspens et le flou dans cette affaire.

Et c’est elle-même qui s’est livrée à la police un mois après son enlèvement avant d’arguer que  ses ravisseurs l’avaient drogué. Elle a même avoué avoir couché plusieurs fois avec l’un des ravisseurs. Mystère et boule de gomme.

Voici cinq disparitions cousues de fil blanc et qui restent encore vivaces dans l’esprit des Sénégalais. Leurs conséquences sur l’homo « sénégalensis » , c’est qu’elles ont installé une sorte de paranoïa  et de psychose généralisée en termes d’insécurité.

Parce que le mensonge n’est toujours pas répréhensible en fonction de la loi. Une montagne qui accouche d’une souris dans ces cas d’espèce devient le jeu favori de la plupart des Sénégalais .!
Assane SEYE-Senegal7

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici