L'Actualité en Temps Réel

Le Colonel Assimi Goita nomme un nouveau PM, Macky attendu sur ce registre

Le chef de la junte au Mali, le colonel Assimi Goïta, a désigné dimanche un autre colonel, le ministre Abdoulaye Maïga, Premier ministre par intérim en remplacement du civil Choguel Kokalla Maïga, hospitalisé il y a quelques jours.

« Le colonel Abdoulaye Maïga, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, est désigné pour assurer l’intérim de M. Choguel Kokalla Maiga, Premier ministre, chef du gouvernement », dit un décret lu à la télévision d’Etat.

Outre l’important portefeuille de la Décentralisation, Abdoulaye Maïga, âgé d’une quarantaine d’années, était aussi le porte-parole du gouvernement.

Peu connu avant sa nomination à ce poste fin 2021, il a régulièrement fait à ce titre au cours des derniers mois, revêtu de son treillis, à la télévision nationale certaines des annonces les plus marquantes du gouvernement et des déclarations les plus abruptes contre la France. Il avait ainsi « exigé » fin juillet du président Emmanuel Macron qu’il quitte « définitivement sa posture néo-coloniale, paternaliste et condescendante ».

Le colonel Maïga passe pour ne pas avoir fait partie du cercle des officiers qui ont pris le pouvoir par la force avec le colonel Goïta en août 2020.

Mais il est considéré comme proche de l’homme fort malien et est devenu la voix de la politique de rupture avec la France et ses alliés engagée après un deuxième putsch qui, en mai 2021, a écarté le président et le Premier ministre civils.

Le colonel Goïta s’est ensuite fait investir en tant que président de transition.

Avec la désignation du colonel Maïga aux fonctions de chef du gouvernement, les deux têtes de l’exécutif sont, au moins provisoirement, des militaires, alors que les colonels s’étaient résignés sous la pression internationale après le putsch de 2020 à confier les deux postes à des civils, tout en conservant la haute main sur les décisions.(…).

Au Sénégal, le  poste de PM  qui avait été supprimé a été voté en procédure d’urgence il ya de cela six mois. Depuis lors,les Sénégalais attendent   de voir qui occupera ce poste.

A noter qu’au cours des élections locales dernières et législatives du 31 juillet dernier,la coalition Benno Bokk Yaakaar a accusé des défaites récurrentes. Pour nombre de nos compatriotes, c’est ce qui explique la difficulté du Chef de l’Etat Macky Sall de nommer un nouveau PM et de mettre sur pied un nouvel attelage gouvernemental.

Assane SEYE-Senegal7