Le Saes sur les 8600m2 octroyés à Sertem : Daouda Diallo invité à annuler cette forfaiture

Dans une note lue par Sénégal7,le gouverneur de la région de Dakar,Al Hassan Sall,au nom de l’Etat du Sénégal, a signé au bénéfice du groupe Sertem Propeties, l’octroi de 8600m2 pour la construction d’un immeuble à usage d’habitation dédié à une résidence de diplomates à Mermoz.

Vingt quatre heures auraient suffit au Syndicat autonome  de l’enseignement supérieur (Saes) de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar de sortir de sa réserve. En effet, en considérant que l’Ecole  supérieurs d’économie appliquée est menacée, ledit syndicat a exprimé toute son indignation face à la boulimie foncière dont l’Etat du Sénégal a fait montre.

Pour le Syndicat, cette attribution unilatérale et non concerté intervient dans un contexte où la capacité d’accueil de l’Ucad est largement dépassée et où la massification exige une extension des locaux de l’Esca et donc le maintien du foncier en l’état.

Le Saes indexe le ministre des finances et du Budget et exige l’annulation immédiate de ce qu’il considère comme une forfaiture administrative qui met en avant les intérêts privés d’un promoteur immobilier au détriment de l’Education et de la formation de la jeunesse sénégalaise et africaine.

La Coordination du Saes Campus de Dakar fait appel à la communauté universitaire, à la docité civile et à l’opinion nationale pour arrêter immédiatement cette forfaiture et interpelle les autorités à assumer toutes les conséquences qui découleront de la non annulation de cet acte administratif, note Tribune.

Assane SEYE-Senegal7