Accueil Actualités LÉGISLATIVES 2017- Ce grand service que Macky rend à l’opposition | Senegal7.com

LÉGISLATIVES 2017- Ce grand service que Macky rend à l’opposition | Senegal7.com

L’incarcération de Khalifa Ababacar Sall pour des faits présumés de détournement est un couteau à double tranchant pour Macky Sall. Peut-être sans le vouloir, il donne à l’opposition une bonne opportunité de se réunir pour une liste unique aux prochaines législatives.

Le 30 juillet 2017, l’opposition joue sans doute sa survie face au régime. Faire un bon score aux prochaines législatives permettra d’aborder la présidentielle de 2019 en toute confiance. De la même manière, une large victoire pour la mouvance présidentielle sera presque synonyme de succès pour Macky Sall en 2017. Pour éviter un tel scénario, l’opposition a besoin de s’unir pour aller aux législatives. Pour cela, il va falloir d’abord s’entendre sur une tête de liste. Le nom de Me Abdoulaye Wade avait même été évoqué. C’est dire que trouver un homme qui fasse l’unanimité n’est pas chose aisée au regard des ambitions et prétentions des uns et des autres.

Mais avec l’incarcération de Khalifa Sall, le pouvoir rend un grand service à l’opposition. Le maire de Dakar est en train de faire l’unanimité autour de sa personne. Et ce n’est pas pour rien que Babacar Gaye, porte-parole du Parti démocratique sénégalais (Pds), l’a proposé comme tête de liste. C’était dans l’émission « Le grand jury » sur la Rfm.

En fait, un choix de Khalifa Sall comme tête de liste de l’opposition comporte plusieurs avantages. En prison pour une « injustice » selon ses souteneurs, son choix est d’abord symbolique. Et ce sera plus facile à accepter pour les leaders de l’opposition. Il s’y ajoute que le fait d’être en prison et en même temps tête de liste crée de la sympathie. Ce, même si le pouvoir pourrait choisir comme angle d’attaque « le choix d’un voleur » pour diriger les troupes. Seulement, dans ce domaine, Benno Bokk Yakaar est plutôt mal placé pour donner des leçons. La même coalition avait investi Barthélemy Dias en 2012 alors qu’il était en prison pour le meurtre de Ndiaga Diouf.

Cependant, il n’y aura pas que la tête de liste qu’il faudra régler. Puisque pour l’opposition, il faudra aussi se partager les postes sur la liste nationale mais aussi sur les départementales. Vaste chantier. Mais trouver une tête de liste serait un grand pas vers la liste unique.

 

Senegal7.com

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments