Législatives 2022 : L’antichambre de la présidentielle de 2024 !

La prochaine Législature  aux enjeux   protéiformes en direction de 2024 cristallise l’attention de tous  les Sénégalais. Une sorte de capharnaüm Législatif a été de mise ou les entités politiques se sont démenées comme de beaux diables,  au mépris des règles du code électoral et de la charte fondamentale. Les locales ont probablement contribué à servir de bréviaire  aux acteurs politiques. Du processus biaisé à l’engrenage, la 14e législature est partie pour déterminer la  présidentielle de 2024 en miniature !

A quelques heures du scrutin Législatif du 31 juillet 2022, les états- majors politiques fourbissent leurs armes, après avoir bouclé la campagne électorale qui a pris fin , hier vendredi, à minuit. L’enjeu de la présidentielle de 2024 est de taille car il semble justifier tout ce branle-bas de combat entre « gladiateurs » du landerneau politique national.

C’est un secret de polichinelle  que le processus électoral a été biaisé. Le parrainage a été le filtre idoine pour écarter des adversaires politiques redoutés, et privilégier des  acteurs politiques au poids électoral minime. Les manifestations interdites  ont résolu l’opposition à tenir bon pour ne pas se voir annihiler par un pouvoir qui ne s’en tient qu’à sa tête.

En effet du processus biaisé à l’engrenage,  le scrutin en vue de la 14e Législature se profile dans un mortal combat  en direction de 2024.Mais seule l’issue  va renseigner les Sénégalais sur ce qui adviendrait  de la prochaine présidentielle.

Si le pouvoir remporte la majorité au sein de l’hémicycle, Macky aura les coudées franches pour aborder  un 3e mandat dans la légitimité. Mais si par extraordinaire, l’opposition remporte la mise, les sénégalais vont revivre une première cohabitation dans l’histoire politique de notre pays.

Il va s’en dire que nos compatriotes n’auraient pas encore la maturité démocratique pour vivre cette forme de cogestion politique du pouvoir. De toute évidence, les dés sont jetés et au soir du 31 juillet 2024,  nos compatriotes auront une idée nette et claire de ce qui adviendrait de la prochaine présidentielle. Le jeu en vaut la chandelle, car l’on présume  que ce scrutin Législatif est irréversiblement l’antichambre de la présidentielle de 2024 !

 

Assane SEYE-Senegal7