L'Actualité en Temps Réel

Les louveteaux se déchaînent encore ! (Par Mouhamadou Lamine Massaly)

Les organisations Frapp/France Dégage, COS/ M23 et tutti quanti…sortent encore du bois. Tels des hirondelles, ces louveteaux (petits loups) assoiffés de sang se sont levés pour, disent-ils, veulent faire le printemps. Ils entendent, ainsi, battre campagne contre un 3ème mandat du Président de la République Macky Sall.

A mon sens, cette bande de chômeurs et de fumeurs de chanvre indien se trompent vraiment de combat sinon pourquoi elle éructe si précocement de haine sur le régime en place. Leur slogan  » Macky dégage ! Gor Ca Wax Ja ! 2024, c’est fini ! » n’est qu’un enchaînement de non-sens et d’un tissu de sophismes. Il ne peut pas faire florès ! On n’acceptera pas ce qui s’était passé en Mars 2020 avec ce lot de jeunes tués sans coup férir.

L’on vient d’à peine de sortir de deux consultations électorales et de la mise sur pied d’un tout nouveau gouvernement qui n’a même pas été installé. Usant de la supercherie, de la mauvaise foi et de la sournoiserie, la bande à Guy Marius Sagna et à Abdourahmane Sow veulent installer le Sénégal dans le chaos. Mais, les actuels tenants du pouvoir resteront debout pour faire face à ces marionnettes à la solde de lobbies dont les narines sont envahies par l’or noir sénégalais. Quoi de plus normal pour que notre État reste fort face à ces énergumènes dont l’ultime mission est de basculer le plus dans l’échafaud.

La seule personne morale habilitée à se prononcer sur la recevabilité ou non d’une éventuelle candidature du Président de la République son Excellence Monsieur Macky Sall est le Conseil Constitutionnel mais, pas ces  » hommes de la rue » de la trempe d’Alioune Tine et autres adeptes de  » qu’en-dira-t-on ». Notre État est régi par des lois et règlements que des politiciens encagoulés dans des manteaux d’une société civile ne peuvent saper le fondement. Laissons-les tournebouler, le moment venu le droit et que rien que le droit sera dit et bien dit .

Aux bons maîtres- chanteurs et éhontés baroudeurs, nous sauront aussi faire face !!!

M. Mouhamadou Lamine Massaly,
Président du parti Union Pour une Nouvelle République (UNR).