Accueil Actualités Libye: Fayez al-Sarraj et Khalifa Haftar adoptent un plan de sortie de...

Libye: Fayez al-Sarraj et Khalifa Haftar adoptent un plan de sortie de crise

Lors d’une rencontre ce mardi 25 juillet à La Celle-Saint-Cloud, près de Paris, Fayez al-Sarraj et Khalifa Haftar ont adopté une déclaration commune pour une sortie de crise en Libye. Le président Emmanuel Macron, sous l’égide duquel cette rencontre était organisée, a salué «le courage historique» des deux hommes forts de Libye et annoncé un accord pour un processus électoral «au printemps».

C’est un texte en forme de feuille de route que les deux hommes forts de Libye ont adopté, lors d’une rencontre placée sous l’égide de la France et des Nations unies. Cet accord de principe en 10 points, agréé mais pas signé par les deux belligérants de la crise libyenne prévoit notamment la mise en place d’un cessez-le-feu, l’inclusion des différentes parties au conflit, la réinsertion des combattants dans une nouvelle armée unifiée et surtout un processus électoral fixé au printemps prochain. Cette déclaration se fait dans le cadre de l’accord signé à Skhirat en 2015, mais ce dernier pourra être amendé, précise le texte.

Fayez al-Sarraj et Khalifa Haftar ont ensuite échangé une poignée de mains devant le président français Emmanuel Macron, qui a ensuite pris la parole. « Le courage qui est le vôtre aujourd’hui est historique », a déclaré le chef de l’Etat. « Beaucoup reste à faire. Les rivalités politiques et militaires risquent de mettre à mal ces efforts », a-t-il ajouté. Avant de conclure : « Si la Libye échoue, c’est toute la région qui échoue, avec des conséquences directes sur l’Europe ».

La France souhaite que cette déclaration permette de lutter contre le terrorisme et les trafics. Car Emmanuel Macron considère qu’en cas d’échec, l’Europe serait en première ligne. « Si nous ne réussissons pas ce processus, à travers les risques terroristes, à travers les conséquences migratoires qu’un tel échec produirait, les conséquences sur nos pays sont directs. » Reste à voir si sur le terrain, et alors que les combats se poursuivent, tous les protagonistes de la crise se conformeront à cette déclaration de principe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici