Raabi  header

Locales en Casamance : Le Président Macky fait face au choc des ambitions

En Casamance, beaucoup d’observateurs avertis de la scène politique martèlent que la grande coalition présidentielle  risquent de connaitre des secousses à l’interne. «Certains ténors seraient prêts à quitter le navire de beige marron dans les jours à venir»,  renseigne une source.

Cela aurait comme raison principale, le choix des candidats retenus dans plusieurs communes des grandes villes de la verte Casamance. Une situation qui commence à fragiliser les relations entre leaders de ladite coalition. A Bignona,  Ziguinchor,  Niaguis,  Kafountine,  Oussouye, dans la région de Sedhiou, Goudomp, ville de Sedhiou, Marssasoum, à Kolda et Velingara, j’en passe.

Pour ne citer que ces quelques communes, les responsables de la mouvance de l’actuel président se déclarent désormais frères ennemis et « sœurs » à cause d’une candidature. Chacune ou chacun se positionne et espère être le meilleur profil pour être le candidat idéal dans sa commune, alors que le dernier mot revient au chef de la coalition BBY à l’occurrence le Président Macky Sall.

Son arbitrage risquerait d’être difficile . La publication de la liste des candidats retenus de cette coalition pour ces élections locales à la tête des communes ou départements ne se fera pas sans  conséquences au sein de Benno Bok Yakar.

Ce qui fait croire à bon nombre d’observateurs  que la coalition Benno Bok Yakar risque d’aller en ordre dispersés aux Locales.

«Contre vents et marée, les gens risqueraient de quitter le navire de BBY ou de procéder aux votes sanctions dans plusieurs localités  de la verte Casamance», informe une autre source.

Sénégal7.com a fait le tour de quelques grandes villes  pour  tâter le pools de certains leaders  de la majorité présidentielle qui ne seraient pas en odeur de sainteté.

C’est le cas dans la commune de Ziguinchor, avec l’honorable député Abdoulaye Baldé, Maire sortant, le Président de la CNDT, Ministre Benoît Sambou, le Directeur général de l’AIBD, Doudou Ka, Docteur Moussa Diedhiou, le Président du Casa Sport, Seydou Sané, Dr Ibrahima Mendi, statisticien au ministère de l’Agriculture et Upao Mendy ,entre autres. Tous veulent être candidats de BBY à Ziguinchor.

A Oussouye, il y a moins de pression, mais nos sources renseignent que trois ( 03)  candidats sont à la course dans la même coalition. Il s’agit du Maire sortant Edouard Lambal, du proviseur, Philippe Diedhiou et du haut conseil Andou Pascal Ehemba vice-président sortant du conseil départemental.

 

Pour Bignona: le maire sortant, Mamadou Lamine Keita, le SG au Ministère du transport terrestre, Aubin Sagna; Mamina Daffé l’ancien DG du Prodac, le président sortant du conseil départemental, Monsieur Mamina Camara et Ernest Abou Sambou, SG à l’ANRAC.

Dans la région de Sedhiou, c’est le même scénario avec le Secrétaire exécutif à la sécurité alimentaire Monsieur Jean Pierre Senghor, le maire sortant, le ministre Abdoulaye Diop, Monsieur Moulaye Touré, et de Monsieur Ibrahima Mahama Diakhaté.

A Goudomp, il y a le maire sortant, Vieux Cissé, Souleymane Ndiaye Directeur des infrastructures aéroportuaires également le président sortant du conseil départemental qui serait aussi candidat à sa propre succession.

Pour terminer,  à Kolda, une des villes où le combat était très farouche entre les ténors de Benno Bok Yakar dont le maire sortant Abdoulaye Bibi Balde, le DG des impôts et domaines, Monsieur Mame Boye Diao, un homme très populaire  auprès de sa population. Sans oublier le ministre de l’Agriculture Moussa Baldé et un jeune également influent du nom d’Abdourhamane Diallo Doura.

A  Kolda, force est de constater qu’il y aura certains qui renonceront, car, il y a quelques jours que le chef de l’Etat et patron de la coalition Benno Book Yakaar a reçu en audience les trois grands responsables politiques de la capitale du Fouladou, à l’occurrence, Abdoulaye Bibi Baldé, le DG Mame Boye Diao et le Ministre Moussa Baldé. Après Kolda, Macky Sall va-t-il recevoir les différents responsables dans des autres villes ?

Selon bon nombre d’observateurs avertis de la scène politique, ces élections locales risquent de semer des problèmes au sein de la coalition Benno Book Yakaar dans plusieurs villes de la verte Casamance en particulier et du Sénégal en général.

La question est de savoir si vraiment les choix du président Macky  Sall dans certaines villes ou communes seront- ils ceux des populations locales ? Le contraire va sans nul doute engendrer des frustrations et qui peuvent conduire des militants au vote sanction.

 Pape Ibrahima Diassy-Senegal7