Macky, en route vers le troisième mandat !

1

Après Sory Kaba, Moustapha Diakhaté et maintenant Me Moussa Diop. Toutes ces personnalités ont théorisé l’impossibilité pour le Président de la république de postuler à sa propre succession en 2024. Tous les trois ont connu le même sort. Est-il encore nécessaire encore de détourner le regard face à ce qui est de plus en plus évident. Macky Sall va briguer un troisième mandat et le mystère ne demeure que chez ceux qui n’arrivent pas à décrypter le langage des signes. Le réforme constitutionnelle de 2016 sera la brèche dans laquelle va s’engouffrer le Chef de l’état pour viser le mandat supplémentaire tout comme ses homologues de la Guinée Conakry et de la Cote d’ivoire. Les constitutionnalistes prêts à défendre la légalité de sa candidature ne manqueront pas. Le ministre d’Etat Ismaila Madior Fall par exemple qui se targue d’être « un tailleur de haute couture constitutionnelle » n’aura aucun mal pour remplacer son fameux « en principe » par un « c’est bien possible ». Macky Sall entretient savamment le flou à travers un « ni oui ni non » qui laisse la porte ouverte à toutes les éventualités. L’objectif visé à travers cette démarche, c’est de préparer l’opinion au projet. La défenestration de Me Moussa Diop, Sory Kaba et Moustapha Diakhaté entre dans la logique de la préparation d’une opinion publique encore traumatisée par le « Wakh Wakhet » d’Abdoulaye Wade… Macky Sall va à coup sur franchir le rubicond.

Mbissane TINE-Senegal7

Show Comments (1)