Accueil Actualités Macky s’est contenté de baisser les bras : Et si c’était vous...

Macky s’est contenté de baisser les bras : Et si c’était vous Abdoul Mbaye !

macky

Quand-t- on est opposant, on est prompt à jeter l’anathème sur celui qui préside au destinées du pays. L’on a tendance à tout critiquer et à tirer sur tout ce qui bouge. L’ancien Premier Ministre Abdoul Mbaye est de ceux-là qui n’ont de cesse de tirer sur le Macky et de lui reprocher non seulement d’avoir baissé les bras, mais aussi d’être obsédé par l’idée de sauver coûte que coûte l’économie.

Au Sénégal, Macky Sall s’est contenté de baisser les bras, de laisser ses compatriotes à leur sort, les privant de cette nécessaire cohérence qui rendra encore plus difficile la tâche d’autres bonnes volontés qui pourraient s’impliquer dans le projet de protéger nos compatriotes contre la capitulation du chef de l’Etat, chef des armées, chef de la magistrature, président du parti contrôlant la majorité à l’Assemblée nationale. Ces propos de l’ancien Premier Ministre Abdoul Mbaye sonnent comme une démission du Chef de l’Etat s’agissant de protéger ses compatriotes contre la maladie à coronavirus. Ainsi, pour l’ancien banquier, le président Sall privilégie le traitement politicien de toute problématique  nationale, y compris lorsque la santé des populations est en jeu. Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, il corse la note en affirmant sans ambages que le Chef de l’Etat s’est trompé de diagnostic car il ne s’agit pas de relancer mais plutôt de sauver et faire survivre dans l’urgence. Ce qui signifie en clair qu’il livre un cours magistral d’économie au Chef de l’Etat mais aussi et surtout, il lui intime en l’absence de Premier ministre, de travailler sur un Programme de relance de l’économie nationale non encore disponible. Mais au-delà des critiques et stéréotypes de tout acabit  qu’il porte délibérément sur le président Sall, il urge de se demander si vraiment Abdoul Mbaye était à la place du Chef de l’Etat, agirait-il de la sorte ? L’opposant peut tirer sur tout ce qui bouge mais dès qu’il accède au sommet de l’état, confronté aux dures réalités du pouvoir, il change de discours mais aussi de stratégies. Macky s’est contenté de baisser les bras, a affirmé Abdoul Mbaye. Mais la question qui coule de source est de se demander si ce dernier était aux commandes, pourrait-il par une simple baguette magique changer le cours du monde, requinquer l’économie sénégalaise et protéger  nos compatriotes de la Covid-19 ? Quand-t-on est à l’autre rive, l’inspiration ne manque jamais. On se voit capable de changer l’ordre du monde mais dès qu’on accède à la tête du pays, les réalités du pouvoir vous submerge. Et cela, il faut que l’ancien banquier se  le tienne pour dit d’autant qu’il aspire demain à être le premier Sénégalais.

Assane SEYE-Senegal7

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici