Accueil Actualités Macky s’offre un boulevard : L’opposition divisée, les mouvements citoyens se désintègrent...

Macky s’offre un boulevard : L’opposition divisée, les mouvements citoyens se désintègrent !

Le leader de Rewmi Idrissa Seck a jeté le pavé dans la mare de l’opposition dont il était officieusement le chef, laissant un contrepouvoir désuni et fragmenté. Ousmane Sonko qui se prévalait de n’être derrière aucun chef de l’opposition s’est coincé de facto. Le Pds s’est fissuré et certains de ses anciens membres nommés ministres. Y’en à marre quitte Noo Lank pour divergences de vue. Du coup, Macky s’offre un boulevard car ceux qui sont censés regrouper leurs forces ne se piffent plus.

Si la politique est définit comme un rapport de forces entre le pouvoir, l’opposition et les mouvements citoyens,il n’en demeure pas moins vrai que ces forces vivent sont en train d’imploser sous nos cieux.

Pour cause,Idrissa Seck a claqué la porte de l’opposition pour se voir nommer à la tête du Conseil Economique Social et Environnemental (Cese).Ousmane Sonko le chef de fil de Pastef les Patriotes était tout désigné pour occuper officieusement la station de Chef de l’opposition mais comme  il avait craché sur ce strapontin, il s’est donc piégé de lui-même.

Le Parti démocratique Sénégalais (Pds) s’est replié sur lui-même  après que certains de cses caciques tels que Omar Sarr,Babacar Gaye et Cie ont claqué la porte. Les mouvements citoyens qui rassemblaient leurs forces autour d’une dynamique unitaire volent en éclats. La plateforme Noo Lank se disloque.

En effet, le Front révolutionnaire anti-impérialiste populaire et panafricain (FRAPP) et le mouvement Y’en a marre ont décidé de suspendre leurs activités au sein du collectif Noo Lank. Si Y’en a marre s’insurge contre les « nouvelles orientations » du collectif, FRAPP met en cause l’entorse « aux règles les plus élémentaires de la démocratie organisationnelle ».

Les Forces démocratiques du Sénégal (FDS) ont aussi quitté le navire de Noo Lank. Dans leur communiqué, il est juste mentionné que l’organisation suspend ses activités dans la plateforme.

Du coup, politiquement, le Chef de l’Etat s’offre un boulevard puisque les forces politico-citoyennes susceptibles d’inverser la tendance ne se piffent plus et chaque entité tente de justifier son aversion par rapport à la plateforme Noo Lank.

Ce qui signifie en clair que le Président Macky devrait avoir les coudées franches puisqu’il reste  non seulement le maitre du jeu politique mais aussi le principal challenger susceptible de rafler la mise en cas d’adversité électoraliste.

Assane SEYE-Senegal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici