Magal de Touba-Message de paix du Khalife : Une invite qui confond tous les politiciens

0

Le  18 SAFAR 2018 qui a consacré le baptême de feu de Serigne Mountakha Bassirou Mbacké au rang de Khalife général des  mouride, a été riche d’enseignements. Le départ en exile de Khadimou Rassoul à l’origine de cet événement de dimension mondiale a été commémoré. Toutefois, du côté des politiciens, le Khalife a tenu un discours de vérité dont la particularité aura été d’avoir confondu tous les contrevenants. Décryptage d’un discours de paix qui aura apporté du baume dans le cœur des Sénégalais.

Le départ en exile de Khadimou Rassoul a été commémoré dans la ville sainte de Touba. Un 18 SAFAR dont la singularité est qu’il comporte toujours des faisceaux d’innovation dans le sens de la réussite de l’événement. Et chaque Khalife qui vient revivifie spirituellement l’œuvre de Serigne Touba et son élévation  au rang de SERVITEUR du PROPHETE MOHAMETH (psl).Touba aura comme d’habitude refusé du monde. Les disciples du Cheikh sont venus des quatre coins du monde entier. Les autorités religieuses ont fait du mieux qu’elles peuvent pour rendre l’événement exceptionnel. Mais ce qui a surtout confondu les politiciens, c’est assurément le discours de paix, d’amour de son prochain, de solidarité et de concorde que le nouveau Khalife a tenu à l’endroit du landerneau politique national. Serigne Mountakha Bassirou Mbacké aura réussi son entrée en matière en tant que « régulateur social patenté ».Et il fallait bien aux sénégalais une buée de sauvetage pour se voir épargner peu ou prou des insanités, des attaques récurrentes, des manœuvres de bas étages et des  calomnies toutes azimutes qui minent les relations entre politiciens. Les Sénégalais n’en pouvaient plus de vivre quotidiennement des « folies politiciennes » sans fondement ni avenir et dont la finalité était inexorablement la violence et l’affrontement. Heureusement que Serigne Mountakha Bassirou Mbacké comme qui dirait qu’il savait de quoi était fait l’arrière-boutique  des Sénégalais craignant le pire, a tenu un discours de vérité pour couper l’herbe aux pieds des politiciens qui étaient prêts à vendanger notre pays au nom d’une prétendue présidentielle à venir. Le plus cocasse au demeurant, c’est que les politiciens feignent de s’attribuer de telles vérités tout en l’orientant vers leurs pairs politiciens. Or, le Khalife s’adresse à tous les politiciens d’obédience confondue. Si c’était une arme dirigée, la cible est atteinte. Reste à savoir si, les politiciens vont se conformer au discours du Khalife pour qu’enfin les Sénégalais soient libérés   de leurs propos dangereux   et qui peuvent à tout moment brûler notre pays. Et ce, au nom du principe très simple de faire le choix de celui qui doit nous gouverner.

Assane SEYE-Senegal7

Leave a comment