L'Actualité en Temps Réel

Mali : Bouaré Fily Sissoko écrit au président Goita pour être jugée rapidement

Cela fait un an qu’elle est emprisonnée à Bamako, Bouaré Fily Sissoko, vient d’adresser une lettre ouverte au président de la Transition, le colonel Assimi Goïta. L’ancienne ministre de l’Économie avait été arrêtée en, même temps que l’ancien Premier ministre Soumeylou Boubeye Maïga, puis placée sous mandat de dépôt dans le cadre d’une enquête de la justice malienne sur deux dossiers sulfureux : celui de l’achat de l’avion présidentiel et celui des contrats d’équipements militaires surfacturés.

Elle ne demande pas de grâce présidentielle, ni aucune faveur ou mesure d’exception. Bouaré Fily Sissoko s’adresse au président de transition, le colonel Assimi Goïta, en tant que « recours ultime » pour que la procédure qui la vise « puisse connaître un dénouement rapide ». En clair, pour que le procès qui l’attend puisse enfin se tenir.

L’ancienne ministre juge « difficile à comprendre » son maintien en détention provisoire depuis un an et estime que l’attente « se prolonge sans raison évidente objective ». Et de rappeler que tous les rapports d’audits, procès-verbaux d’enquête et autres pièces administratives ou comptables nécessaires « sont disponibles ».

Bouaré Fily Sissoko rappelle d’ailleurs avoir versé elle-même tous les documents dont elle disposait, et s’être montrée disponible « à comparaître à tout moment » devant la Justice, et cela, avant même son arrestation, alors que le poste qu’elle occupait à l’Uemoa lui conférait une immunité dont elle n’a pas cherché à jouir.

« Livrer sa part de vérité »

Bouaré Fily Sissoko explique vouloir « livrer sa part de vérité » et « sortir blanchie de tout soupçon » afin que « [ses] enfants […] puissent toujours marcher la tête haute » au Mali. Elle assure s’être toujours évertué à mettre « la transparence » au cœur de son action et cite en exemple ses déclarations de bien, « toujours déposées dans les délais » au cours de son parcours dans la fonction publique de 2000 à 2015.

Rfi avec Senegal7