Accueil Actualités Mali : le M5-RFP se dit prêt à travailler avec la junte...

Mali : le M5-RFP se dit prêt à travailler avec la junte pour « une transition républicaine »

L’opposition malienne s’est félicitée mercredi 19 août du coup de force militaire de la veille, estimant qu’il avait « parachevé » sa lutte pour obtenir le départ du président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) et se disant prête à élaborer avec la junte une transition politique informe Rfi.

La coalition d’opposition du M5-RFP « prend acte de l’engagement du Comité national pour le salut du peuple (CNSP) », créé par les militaires désormais au pouvoir, « d’ouvrir une transition politique civile », a-t-elle indiqué dans un communiqué. Elle « entreprendra toutes les initiatives » pour « l’élaboration d’une feuille de route dont le contenu sera convenu avec le CNSP et toutes les forces vives du pays ».

Senegal7 

13 Commentaires

  1. […] Le Comité national pour le salut du peuple (CNSP), la junte au pouvoir à Bamako, a appelé mercredi 19 août les Maliens à « vaquer librement à leurs occupation et à reprendre sainement leurs activités », réclamant également l’arrêt du vandalisme, au lendemain du coup d’Etat qui a renversé le président Ibrahim Boubacar Keïta et son gouvernement. […]

  2. […] Le Comité national pour le salut du peuple (CNSP), la junte au pouvoir à Bamako, a appelé mercredi 19 août les Maliens à « vaquer librement à leurs occupation et à reprendre sainement leurs activités », réclamant également l’arrêt du vandalisme, au lendemain du coup d’Etat qui a renversé le président Ibrahim Boubacar Keïta et son gouvernement. […]

  3. […] Le Comité national pour le salut du peuple (CNSP), la junte au pouvoir à Bamako, a appelé mercredi 19 août les Maliens à « vaquer librement à leurs occupation et à reprendre sainement leurs activités », réclamant également l’arrêt du vandalisme, au lendemain du coup d’Etat qui a renversé le président Ibrahim Boubacar Keïta et son gouvernement. […]

  4. […] Le Comité national pour le salut du peuple (CNSP), la junte au pouvoir à Bamako, a appelé mercredi 19 août les Maliens à « vaquer librement à leurs occupation et à reprendre sainement leurs activités », réclamant également l’arrêt du vandalisme, au lendemain du coup d’Etat qui a renversé le président Ibrahim Boubacar Keïta et son gouvernement. […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici